La cabinet Mac Kinsey plébiscite le poids de l’internet dans le PIB national

mckinseyChères lectrices, chers lecteurs,

Quand j’aborde le thème du e-commerce qu’il soit B To B, ou B To C, je constate souvent une croissance exponentielle sur les segments de marché que j’aborde (IT, Télécoms, ou même boutiques en ligne). Les consommateurs considérant désormais l’internet comme un moyen de consommation courante, le cabinet d’études MacKinsey vient de rendre un rapport sur le poids de l’internet dans l’économie nationale.

Un poids sensible dans le PIB

Avec comme base des statistiques de l’INSEE, des opérateurs, mais très certainement aussi de la FEVAD (Fédération De La Vente A Distance), McKinsey a mesuré qu’en 2010, l’internet a pesé à hauteur de 3,7% du Produit Intérieur Brut National. Pour rappel le PIB est un indicateur économique, qui mesure la capacité d’un pays à créer de la richesse.

Selon le cabinet, ce taux pourrait passer de 3,7% à 5,5% d’ici 2015. Il n’y a rien de bien étonnant à cette prévision, si on considère le fait que les internautes français consomment de plus en plus en ligne, conscients désormais de la qualité des services, produits et garanties offertes par les différents sites de e-commerce. Je trouve que dans l’ensemble d’ailleurs, beaucoup de sites sont très sécurisant: garantie sur les produits, services de livraison, support en ligne, etc…

Si l’on raisonne en terme de valeur pure, ce ne sont pas moins de 60 milliards d’euros qui ont été générés en 2009, avec des prévisions de 129 milliards d’euros pour 2015.

Et les entreprises, quant à elles, quelle leur place sur le web ?

Un segment encore à développer pour les PME

Beaucoup de PME petites ou moyennes sont à vrai dire encore « peu visibles » sur internet. S’afficher sur le net est-elle une démarche difficile pour un entrepreneur industriel ?

A vrai dire, je pense que pour ces patrons, la visibilité web n’est pas une priorité première, car ils sont plus attachés à régler des problèmes commerciaux ou qualité « sur le terrain ».

Jean Marc Tassetto (Google France) affirme à ce sujet : « En ce qui concerne, le taux d’équipement en site Web des PME, la France n’est pas au niveau où elle devrait être. Google va donc aider ces structures à s’équiper. Le rapport montre clairement que le secteur est en croissance, c’est donc une chance pour nous… ».

Quel budget consacreront donc à l’avenir les PME sur leur budget webmarketing ? une question à laquelle il est encore difficile de répondre…Récemment, j’ai par exemple évoqué le cas de Toupargel qui a mené sa visibilité web avec succès, lui permettant d’augmenter considérablement son chiffre d’affaires.

On voit actuellement des aides apportées par l’état aux opérateurs pour une meilleure accessibilité aux « faibles revenus ». Peut-on considérer ou envisager à l’avenir une quelconque subvention (ou aide fiscale) pour toute entreprise souhaitant avoir une présence sur le web ?

L’idée me séduirait, reste aux politiques  à prendre des initiatives…

Bien à vous,

Yvan Dupuy

La cabinet Mac Kinsey plébiscite le poids de l’internet dans le PIB national
Noter cet article

Auteur: Yvan Dupuy

Fondateur de Neoproduits, Webmarketeur & Infopreneur, Yvan est également passionné de référencement. Il décortique pour vous l’actu du e-commerce et des nouveaux concepts lancés sur internet.

Partager Cet Article
0 Partages
Tweetez
Partagez
+1
Partagez
Stumble