Start-up Bounce Bangalore
Les scooters de la start-up Indienne Bounce

En inde, les difficultés liées au trafic quotidien sont une vraie source d’opportunités commerciales. Une donnée que la start-up du Bangalore Bounce a bien saisie. Cette dernière exploite en effet plus de 17000 scooters électriques, et à essence dans 36 villes Indiennes. Pour poursuivre son développement, elle vient de lever 150 M$ auprès d’investisseurs important.

Les investisseurs historiques principaux acteurs

Eduardo Saverin, B Capital et Accel Partners India , les investisseurs historiques existant, seront les principaux acteurs de cette levée de fonds. Baptisée série D, cette dernière valorise la start-up a plus de 500 millions de dollars. Précédemment, le tour C l’avait valorisée environ 200 millions de dollars.

Historiquement, la start-up s’appelait Métro Bikes. Elle permet aux clients de louer un scooter pour effectuer un trajet d’un point A à un point B, avec un tarif très abordable. Une fois celui-ci terminé, le client peut déposer le scooter sur n’importe quel stationnement à proximité. Si la jeune pousse se refuse à commenter cette opération financière, on sait qu’elle a acquis le mois dernier 2,1 millions de clients au total.

Vivekananda Hallekere remet en cause le modèle d’Uber et Ola

Le co-fondateur et directeur général de Bounce, Vivekananda Hallekere, a déclaré que le modèle traditionnel d’Uber et Ola avait « atteint ses limites ».

« Vous ne pouvez pas avoir un modèle de business rentable si vous proposez aux gens un pilote. Pourquoi avoir un pilote, alors qu’il vous suffit de savoir utiliser un scooter ? »

A l’heure actuelle, l’Inde est le plus grand marché au monde pour les deux-roues. Selon les estimations de l’industrie, plus de 200 millions de personnes sont autorisées à conduire un véhicule à deux roues dans le pays. Environ 20 millions de motos et de scooters neufs sont vendus dans le pays chaque année.

Yvan Dupuy

Source