Best Saber
Crédits: Beat Games

Facebook marque une opération d’envergure dans le monde des jeux à base de réalité virtuelle. Le géant vient en effet de s’offrir Beat Games, la société à l’origine du hit Best Saber.

Le développement de sa plate-forme Oculus en arrière-plan

Cette acquisition s’insère dans la stratégie de développement de sa plate-forme de réalité virtuelle Oculus. Le célèbre Studio Tchèque est à l’origine du jeu Best Saber, où l’utilisateur découpe des blocs colorés sur fond de musique. Elle a été la première plateforme de jeu virtuel à dépassé le million d’unités vendues.

A relire: « Le jeu en réalité virtuelle Best Saber est le premier à dépasser le million d’unités vendues »

De son coté, Beat Games continuera d’opérer de manière indépendante, sous la tutelle de Mark Verdu, qui dirige la stratégie de contenus AR/VR de Facebook. concernant les autres versions du jeu tournant sur d’autres plateformes qu’Oculus, elles continueront d’être mises à jour simultanément, tout comme les développements en cours (mode 360° et nouveaux packs musicaux).

Accélérer l’essor de Beat Saber

Les deux parties sont d’accord sur le fait d’accélérer l’essor de Beat Saber en produisant plus de contenu, et en le faisant découvrir à plus de personnes. Et si, jusqu’à présent, l’entreprise avait privilégié des partenariats avec développeurs tiers leur permettant de produire des jeux à gros budget, elle mise désormais sur le rachat de studios indépendant.

Facebook n’est pas la seule sur ce terrain, car de nombreux acteurs veulent leur part du gâteau avec Microsoft, Sony, mais aussi et surtout Google. Cette dernière a récemment absorbé plusieurs studios VR, et structure aujourd’hui son offre autour de Stadia.

Facebook paiera-t-elle son précédemment mode de fonctionnement ? Les studios qu’il a financés pourrait en effet devenir la propriété des concurrents. C’est déjà plus ou moins le cas avec l’acquisition récente d’Insomniac Games par Sony, qui avait déjà réalisé plusieurs titres pour Oculus.

Yvan Dupuy