En difficulté, Faraday Future licencie du personnel sans indemnité et cherche des financements

Faraday.jpg.0

Chères lectrices, chers lecteurs,

Alors qu’elle souhaitait être la principale concurrente de Tesla en 2018, Faraday semble emprunte à de sérieuses difficultés.Après avoir annoncé des mesures de redressement drastiques la semaine dernière, cette dernière a été autorisée par le centre d’arbitrage international de Hong Kong à pouvoir solliciter un nouveau financement pouvant aller jusqu’à 500 millions de dollars, et ne relevant pas de l’accord conclu avec le Chinois Everglade.

Réduire la masse salariale pour sauver les meubles

Pour sauver les meubles financièrement, Faraday va se séparer de 20% de sa masse salariale. D’après certains salariés, les licenciements auraient déjà commencés. Certains auraient été licenciés avec 20% en moins sur leur fiche de paye, et ce sans ménagement.

Certains d’entre eux dénoncent une ambiance délétère, avec un climat de paranoïa, incluant certaines peur d’espionnage électronique des employés. Concernant cette mesure, un porte-parole a affirmé que les licenciements allaient continuer toute la semaine, mais qu’il ne pouvait dire combien de temps ceux-ci allaient durer.

Les fonds de début d’année déjà flambés

Au début de l’année, rappelons que Faraday Future avait reçu la somme de 800M$ de la part du fonds d’investissement Evergrande. Cette dernière était destinée à être investit dans la construction d’une usine de fabrication à Hanford. Elle espérait pouvoir commencer à y produire sa voiture électrique FF91 d’ici à fin 2018. Les 1,2 milliard de dollars restants devaient être divisés en tranches de 600 millions de dollars liées aux objectifs de production en 2019 et 2020. L’investissement a été approuvé par la Commission des relations extérieures. Investissement aux États-Unis.

Ces 800 millions de dollars avaient pratiquement disparu en juillet, a cependant déclaré Evergrande plus tôt ce mois-ci, dans un document déposé à la Bourse de Hong Kong. Le fondateur et PDG de Faraday Future, Jia Yueting, a demandé à Evergrande , dirigée par le troisième milliardaire le plus riche de Chine, une avance de 700 millions de dollars. Lorsque le conglomérat immobilier chinois a finalement décliné, Jia a demandé l’arbitrage à Hong Kong. Dans l’intervalle, la société a bloqué les paiements aux fournisseurs et aux vendeurs.

Depuis mai, Faraday Future a déjà licencié près de 300 personnes. Il s’agissait pour la plupart de prestataires, dont bon nombre d’entre eux n’étaient employés qu’à temps partiel.

Les ambitions de Faraday Future de devenir le principal rival de Tesla sont donc mises à mal. Les accords de recherches de financement autorisés par les autorités seront-elles suffisantes pour que l’entreprise puisse perdurer?

Affaire à suivre…

Yvan Dupuy

En difficulté, Faraday Future licencie du personnel sans indemnité et cherche des financements
Noter cet article

Auteur: Yvan Dupuy

Fondateur de Neoproduits, Webmarketeur & Infopreneur, Yvan est également passionné de référencement. Il décortique pour vous l'actu du e-commerce et des nouveaux concepts lancés sur internet.

Partager Cet Article