Trusk team
l’équipe dirigeant de Trusk

Chères lectrices, chers lecteurs,

La start-up spécialiste de la livraison Trusk vient de boucler un nouveau tour de table conséquent, de l’ordre de 7 millions d’euros. Cette opération financière a été menée via ID et Daphni. Une opération nécessaire pour faire face à la forte concurrence du segment, avec des noms comme Cubyn, Wing, Gégé, Bring4You…

Objectif: développer sa plateforme

Grâce à cette levée de fonds, Trusk souhaite avant tout développer sa plateforme, pour permettre aux clients B2B de personnaliser leur offre, par rapport au secteur dans lequel ils évoluent: bricolage, ameublement, électroménager, BTP…Certains clients testent même l’intégration de Trusk directement sur leur système informatique, une démarche que la jeune pousse aimerait d’ailleurs généraliser. Trusk souhaite également se doter d’une flotte de véhicules électriques pour l’an prochain, ce qui , sommes toutes, représente un investissement conséquent.

l’autre objectif, en terme de développement commerciale, est, comme beaucoup de start-ups ambitieuses à l’heure actuelle, l’expansion à l’international.


 La qualité d’exécution opérationnelle et la forte accélération commerciale à présent démontrée, Trusk peut maintenant envisager un développement international«

Nicolas Quintin, directeur administratif et financier de Via ID

A l’heure actuelle, Trusk revendique 180 000 livraisons en 2018. Elle a pour objectif d’en réaliser 400 000 cette année, notamment grâce à ses « truskers » (des livreurs qu’elle forme elle-même). Elle compte plusieurs grands comptes de la distribution comme Ikea, Conforama, ou Alinéa. Des enseignes du bricolage sont aussi clientes, comme Leroy Merlin, Castorame ou Lapeyre.

Cette opération financière devrait donc lui permettre, à terme de renforcer une position de leader sur ce segment de marché.

Yvan Dupuy