L’Allemagne interdit certaines montres connectées pour enfants

montre-intelligente-enfant-explora

Chères lectrices, chers lecteurs,

A titre préventif, l’Allemagne a décidé d’interdire certaines montres connectées destinées aux enfants. Le Bundesnetzagentur (l’Agence fédérale des réseaux, équivalent de l’Arcep ou de l’ANFR outre-Rhin) a en effet décidé qu’il s’agissait de produits d’écoute non autorisés.

L’activation à distance mise en question

Cette catégorie de produits sera en effet interdite, de par notamment la possibilité d’activer des caméras et/ou micros à distance. Elle demande d’ailleurs aux parents ayant acheté ce type de produits (bracelets connectés et montres intelligentes) de les détruire. Les acheteurs doivent également garder des traces de leur destruction pour démontrer leur bonne foi aux autorités.

Ces produits sont censés permettre aux parents, à la base, de pouvoir espionner leurs enfants à distance, fonctionnant comme des babyphones. Certains parents auraient détounrnés cette fonction pour espionner les enseignants de leur enfant pendant les cours, selon le gendarme des télécoms.

Récemment, l’Allemagne avait interdit une poupée électronique baptisée Cayla, qui disposait d’un micro connecté, donnant la possibilité d’enregistrer des conversations avec les enfants. LA BUEC avait alertée l’opinion publique sur les dangers de ces montres dîtes intelligentes en matière de sécurité, et de protection de la vie privée.

Devant une énorme levée de bouclier, l’Américain Mattel a renoncé à produire l’enceinte intelligente Aristote, ainsi qu’une poupée capable de discuter avec les enfants.

Yvan Dupuy

L’Allemagne interdit certaines montres connectées pour enfants
Noter cet article

Auteur: Yvan Dupuy

Fondateur de Neoproduits, Webmarketeur & Infopreneur, Yvan est également passionné de référencement. Il décortique pour vous l'actu du e-commerce et des nouveaux concepts lancés sur internet.

Partager Cet Article