Anaheim Transportation Network (ATN) utilise actuellement des bus au gaz naturel liquéfié (GNL), en Californie. La société annonce qu’elle vient d’obtenir une subvention de 2M$ pour les remplacer. Elle a choisit de faire confiance à la start-up Ev Arrival pour les remplacer par des bus électriques. Cette enveloppe a été accordée par la Federal Transportation Administration (FTA) des États-Unis..

Arrival est une entreprise Britannique

On peut donc légitimement penser qu’Anaheim fait partie des heureuses élues de l’enveloppe globale de 45M$ accordée par les États-Unis. Le prestataire sélectionné, Arrival, est une jeune start-up basée au Royaume-Unis.

Elle travaille sur trois axes principaux que sont la durabilité, l’évolutivité, ainsi que la rentabilité. Elle emploie actuellement pas moins de 1300 employés dans huit pays différents. Elle possède notamment deux sièges sociaux à Londres et à Charlotte, en Caroline du Nord.

L’entreprise n’est pas intégratrice, mais bel et bien fabricante dans l’intégralité de sa chaîne production. Elle fabrique ses propres composants et logiciels, et procède à l’intégration de l’ensemble sur ses chaînes. Une méthode qui lui permet d’ailleurs de maîtriser l’ensemble de son process, et maximiser sa production.

Fait pour le moins positif, les commandes de la part d’Anaheim a entrainé des afflux de commandes inédits chez Arrival, sur différents produits. Elle par exemple reçu des commandes de fourgonnettes électriques de la part du géant de la logistique UPS, mais aussi des financements externes, comme un investissement de la part du constructeur automobile Hyundaï.

Crédit photo: Arrival

Choisir des véhicules propres pour la flotte d’Anaheim

Anaheim Transportation Network souhaite remplacer ses véhicules de transport au gaz par des véhicules propres, ne générant aucune émission carbone. La transition a donc pu avoir lieu grâce au financement de la FTA (Federal Transport Automation).

En fait, ce projet s’intègre dans la démarche globale du programme de bus à faibles émissions carbone de la FTA, qui aide les agences de transport en matière de transition écologique.

Une démarche qui a d’ailleurs été saluée par Le PDG d’Arriving Automotive, Mike Ableson, qui a déclaré, au sujet du partenariat:

Nous sommes ravis qu’ATN ait choisi Arrival pour soutenir sa transition vers une flotte de bus entièrement électriques et avons été impressionnés par son engagement envers la durabilité, y compris son dépôt de recharge à énergie solaire. Le bus d’arrivée changera le visage des transports publics lorsqu’il sera sur les routes, rendant les trajets en bus propres, efficaces, équitables et agréables pour les passagers, les conducteurs et les opérateurs. Notre première commande auprès d’un opérateur de transport en commun américain n’est que le début, et nous sommes impatients d’apporter le bus d’arrivée produit aux États-Unis dans les villes et les habitants de tous les États-Unis.”

Les 5 bus commandés par ATN seront construits dans l’usine de Rock Hill, à coté d’autres micro-usines. La démarche d’ATN continuera donc jusqu’en 2025, année qui devrait marquer l’aboutissement d’une flotte entièrement électrique.

Yvan Dupuy

Source