Malgré une introduction en bourse décevante, Facebook envisagerait deux nouvelles acquisitions

Chères lectrices, chers lecteurs,

L’opération boursière qui devait être celle du siècle, n’a finalement pas convaincue les investisseurs du monde entier. Pourtant, face une telle réaction des marchés financiers, le groupe semble vouloir continuer sa course effrénée aux acquisitions.

 

Une valorisation trop élevée ?

Nombreux sont les professionnels aujourd’hui qui s’interrogent sur l’échec relatif de l’introduction en bourse du réseau social mondial. En premier lieu, il semble qu’une valorisation trop élevée soit à l’origine du phénomène. Un debriefing du site professionnel les échos évoquent les différents facteurs de ce manque de succès:

-La progression exponentielle du chiffre d’affaire semble ralentir

-Les nouveaux marchés qui seront convoités seront moins porteurs et moins matures

-La récente acquisition d’instagram ne semble avoir trouvé encore de modèle économique fiable

Aussi surprenant que cela puisse paraître, Facebook cible deux nouvelles acquisitions, qui sont pourtant mal accueillies en bourse (contrairement aux cessions génératrices de cashflow).

Face.com & Opera

La première société en vue, Face.com, est d’origine Israélienne et est spécialisée dans la reconnaissance faciale. Zuckerberg aurait déjà fait une première proposition, que la firme aurait décliné, en raison d’un manque de générosité. Cette information reste pour l’instant officieuse, et aucun communiqué de presse n’a pour l’instant été publié.

L’autre acquisition en vue serait celle d’Opéra, le célèbre éditeur de logiciels Norvégien, connu pour ces célèbres navigateurs mobiles. Rien d’officiel sur cette information également, même si contrairement à l’acquisition de Face, le but de cette dernière serait clairement de posséder les compétences en interne pour ce qui touche aux applications orientées mobiles.

Difficile de comprendre une telle stratégie d’acquisitions, alors même que Zuckerberg doit maintenant rendre des comptes aux actionnaires. Les applications payantes seront-elles suffisantes à convaincre les investisseurs, focalisés actuellement sur cette course aux acquisitions ?

Affaire à suivre…

Amicalement,

Yvan Dupuy

Malgré une introduction en bourse décevante, Facebook envisagerait deux nouvelles acquisitions
Noter cet article

Auteur: Yvan Dupuy

Fondateur de Neoproduits, Webmarketeur & Infopreneur, Yvan est également passionné de référencement. Il décortique pour vous l’actu du e-commerce et des nouveaux concepts lancés sur internet.

Partager Cet Article
0 Partages
Tweetez
Partagez
+1
Partagez
Stumble