start up assemblyChères lectrices, chers lecteurs,

Les évènements organisés autour des start-up françaises cette année semblent se multiplier. Récemment en effet, se tenait le pulse contest à Lyon, un regroupement de start-up triées sur le volet. Dernièrement également,l’initiative de Partech Ventures pour créer un village de start-ups a particulièrement été remarqué. Aujourd’hui, on apprend le déroulement le 12 juin prochain de la start up assembly.

La fête des start-ups

J-3 donc avant cette fête dédiée aux start-ups. Marc-Arthur Gauthey, la commanditaire de l’évènement a pour objectif de montrer au grand public le quotidien de la vie d’une start-up.

MR Gauthey met notamment en avant le potentiel de recrutement de ces jeunes pousses: « Le vrai enjeu est de réussir à attirer les jeunes de 18 à 25 ans qui ne connaissent pas forcément cet écosystème alors que c’est là que ça recrute, mais aussi de faire venir des élus ».

L’an passé, l’évènement avait déjà attiré près de 3000 visiteurs. Cette année, au vu du nombre important d’entreprises inscrites, ce chiffre pourrait doubler. Cette année sera aussi l’année du label « French Tech« , crée par l’ancienne ministre de l’économie numérique.

Mr Gauthey souligne cependant que l’évènement peine à acquérir une notoriété Grand Public: « Les médias généralistes ne s’y intéressent pas plus que cela et les élus n’en n’ont pas grand-chose à faire alors qu’il s’agit de projets innovants portés par des gens intelligents et passionnés et qu’en plus, c’est gratuit ».

Le concept s’exporte aussi à l’étranger (notamment aux États-Unis),sous le nom de French Touch, mais qui est plus sélectif en ne sélectionnant que les pépites françaises.

Bravo donc au Startup Assembly, pour la mise en avant des jeunes pousses à fort potentiel.

Yvan Dupuy