complements alimentaires

Chères lectrices, chers lecteurs,

Avec une volonté de la population d’évoluer vers des modes de consommation alimentaire plus sains, différents produits et services dans le e-commerce bénéficient de cette nouvelle tendance. Parmi les ténors du secteur, les compléments alimentaires connaissent une augmentation du volume de leurs ventes en croissance régulière. Plusieurs facteurs expliquent leur succès, avec la volonté de mieux se nourrir pour vivre mieux et plus longtemps.

Le marché des compléments alimentaires poussé par l’automédication

Le vieillissement de la population, la volonté d’adopter un mode de vie plus sain, et surtout le développement de l’automédication (pour contrer l’accroissement des dépenses de santé) expliquent en grande partie le succès grandissant des ventes en ligne de compléments alimentaires.

Cette évolution n’est pas constatée qu’en France, mais aussi aux États-Unis, en Europe et en Asie. Même si il s’agit d’automédication, le process de fabrication des compléments alimentaires est très encadré. Ces derniers, même si ils doivent répondre aux recherches spécifiques de certains, doivent être sécurisés aussi bien dans leur fabrication que dans la promotion marketing auxquels ils sont soumis par la suite, lors de leur commercialisation.

La santé par l’alimentation est un des principaux enjeux publics qui bénéficie également aux compléments alimentaires, avec la prise de conscience des consommateurs que le mieux s’alimenter permet d’être en meilleure santé. Selon des chiffres de 2017, ce marché pèserait pas loin d’un billion de dollars.

Concernant la France plus particulièrement, le marché des compléments alimentaires connaît une croissance moyenne à un chiffre depuis les années 2000. Une donne qui booste en parallèle le marché de la nutrition santé, qui représentait en 2013 4,8 milliards d’euros.

salle de musculation
Les compléments alimentaires dans le sport apportent un confort

Certains sportifs recherchant les meilleurs compléments alimentaires pour la musculation, ces derniers ont souvent recours à des sites spécialisés en la matière, où ils ont leurs habitudes de consommation, et commandent de manière récurrente leurs produits.

L’ensemble de ces facteurs à permis au marché des compléments alimentaires de connaître une croissance régulière ces dernières années:+6,5% en 2014 et 3,9% en 2015.

En terme de canal de ventes, la pharmacie reste le premier canal de distribution, totalisant près de 52% des ventes globales. Vu l’enjeu commercial des compléments alimentaires, ces dernières commencent à être fortement concurrencés par les parapharmacies, les distributeurs spécialisés, mais surtout le e-commerce. Les sites internet dédiés à ce type de produits sont de plus en plus nombreux, se livrant une guerre sans merci pour apparaître sur les premières pages de résultats. Ils sont capables d’offrir une grande variété de produits en stock, avec des délais de livraison très courts, suite à la mise en panier. Les Grandes et Moyennes Surfaces (GMS) sont de plus en plus nombreuses à proposer des rayons consacrés aux compléments alimentaires , avec des emplacements stratégiques bien particuliers, en « achat de dernière minute ».

« L’omnicanalité » s’invite donc sur ce segment, facilitant la tâche de consommation du consommateurs. En terme de segments de consommation des compléments alimentaires, il se répartit comme suit :

-Stress-sommeil : bon développement, grâce aux produits à base de magnésium

-Minceur : les compléments alimentaires relancent le segment, après plusieurs années de stagnation et le marché est très porteur selon naturavox

-Digestion et circulation : développement important

La santé : motivation première des consommateurs

A l’heure actuelle, la santé reste une préoccupation majeure pour de nombreux Français. Nombreux sont celles et ceux qui nourrissent des peurs quant aux modes de vie modernes et stressant de nos sociétés modernes. Dans cette optique, les compléments alimentaires ont une lecture positive de la part des consommateurs, puisqu’ils permettent de compenser les différents déséquilibres liés à des facteurs comme le stress, ou la mal-bouffe, la sédentarité…Les consommateurs de compléments alimentaires présentent la particularité d’avoir bien intégré les notions de bonne pratiques d’hygiènes du PNSS (Programme National Nutrition Santé).

Dès lors, ces produits s’inscrivent dans un « arsenal » de santé et de réponses avec lesquelles ils savent bien jouer. La seule ombre au tableau concerne les notions du préventif et du curatif, qui deviennent floues, et plus ou moins difficiles à évaluer, en fonction des différents termes employés : dispositif médical, médicament, ou complément alimentaire ; les différents niveaux de soins proposés sont subtils à être définis.

Cet aspect marketing doit être sérieusement pris en compte par les fabricants de compléments alimentaires, dans le sens ou un positionnement clair de l’offre leur permettra d’augmenter leur taux de conversion, surtout sur internet, ou l’abandon de panier est la bête noire de tout e-commercant.

Deux classes d’âge sont clientes de ce type de produit :

-Avant 40 ans : relative insouciance par rapport à la santé, la consommation est orientée sur le monde du sport, le bien être, ou se déstresser suite à une vie professionnelle exigeante.

-Après 40 ans : l’orientation de la consommation est quant à elle plus orientée sur le domaine de la santé : articulations, sommeil-stress, foie…

D’une manière plus générale, la montée de l’obésité, du diabète, du cholestérol et de leurs conséquences amènent de plus en plus de consommateurs seniors à se tourner vers les compléments alimentaires, qui représentent une alternative moins lourde qu’une prescription médicale.

Le marché des compétents alimentaires favorise également l’activité des fabricants d’emballages et d’étiquettes, du tracking (pour ce qui concerne le e-commerce) qui servent à protéger les produits pendant leur transport, et contribuent au marchandisage du produit auprès du client.

Grâce au développement des livraisons en robots autonomes, ou par drones, on pourrait même penser que, d’ici quelques années, suite à une commande via votre application ou votre site internet préféré, vos compléments alimentaires vous soient livrer par ce biais là. Pour vous assurer du sérieux des produits que vous achetez, il est bien sûr fortement recommandé de ne pas acheter via le « darknet » (ce qui est d’ailleurs interdit), et de vous renseigner au préalable sur l’avis des consommateurs en ligne, via des sites comme trustpilot par exemple.

Et vous, quels sont vos compléments alimentaires préférés ?

Yvan Dupuy