robot digit
Le robot Digit de Ford en action © Ford

Avec son robot Digit, Ford compte révolutionner le monde de la livraison, en associant véhicules autonomes et robotique. Ce dernier a été développé en collaboration avec la jeune société Agility Robotics, pour miser sur la livraison par robot, à l’heure où la majorité des acteurs du e-commerce mise sur la livraison par drone.

Les deux premières unités acquises par Ford elle-même

C’est Ford elle-même qui s’est porté acquéreur des deux premières unités commercialisées. Il faut dire que cette machine a été conçue dans un but précis: celui de résoudre la problématique des cinquante derniers mètres.

Le robot autonome est doté de capacité surprenantes, sachant qu’il est capable de lever des colis pesant jusqu’à 18 kilos et de le livrer à domicile. Un radar Lidar est logé dans sa tête, et une caméra est fixée sur son torse. Il a d’ailleurs été conçu pour sortir directement du coffre d’une voiture autonome.

A relire: « [Vidéo]:Ford veut tester la combinaison entre véhicules autonomes et robots pour réaliser des livraisons »

Agility Robotics avait présenté ce projet en mai 2019, et précisait à l ‘époque que le robot était capable de monter des escaliers, et de se rattraper avec un bras lors d’une chute.

robot digit escaliers
Le robot Digit en train de monter des escaliers

En complément du robot, un ordinateur peut venir renforcer ses capacités d’apprentissage et d’exécution, tout en partageant ses données avec un véhicule autonome.

Un potentiel applicatif important

Si le but premier du robot est la livraison à domicile, de nombreux domaines applicatifs pourrait se présenter à lui, comme notamment l’inspection industrielle (lieux sensibles) ou bien encore la logistique.

Un courant éthique s’inquiète toutefois des utilisations nocives qui pourraient être faites du robot, pour en faire un robot tueur. Il faut en effet savoir que ce dernier a été financé en partie par la DARPA ( l’agence du département de la Défense des États-Unis).

Sur ce point, le Président d’Agility Robotics, Damion Shelon, s’est voulu rassurant, en affirmant qu’il ne vendra jamais son robot à des clients spécialisés dans l’armement.

Yvan Dupuy