Coaching: Vincent Delourmel lance la Brain Master University, l’école pour développer vos potentiels

0

brain master universityChères lectrices, chers lecteurs,

Si vous avez toujours rêvé d’utiliser pleinement vos potentiels, mais que vous n’avez jamais su vers quelle formation fiable vous orienter, ce nouveau lancement de Vincent Delourmel est une réelle opportunité pour toutes les personnes en quête de développement personnel.

Zoom sur le Brain Master University

L’avantage de cette formation est qu’elle est accessible à la plupart d’entre vous, que vous soyez ouvrier, cadre, retraité, étudiant…E

Niveau contenu, elle se décompose en trois modules distincts, ayant chacun leurs propres objectifs

-Le module 1 est le module de base: il est destiné à corriger à modifier vos mauvaises habitudes, améliorer votre auto-discipline, améliorer votre volonté. Durée: 9 semaines

-Le module 2  est le module intermédiaire: « cognition et métacognition »: Ce module est destiné à développer vos capacités d’apprentissage, votre perception et vos capacités cérébrales d’une manière générale. Durée: 9 semaines

-Le module 3 est le module final: « action »: Dans ce module vous passerez à l’action en mettant en œuvre un programme qui vous permettra de réussir jusqu’à votre l’objectif que vous vous êtes fixés.

Au sein d’une salle de classe virtuelle, vos professeurs vous donneront toutes les clés nécessaires pour que vous puissiez enfin utiliser pleinement vos potentiels. Vous serez en compagnie de Nicolas Lisiak, Jean Yves Ponce, et bien sûr Vincent Delourmel.

Les apports du programme

Concrètement, ce programme vous permettra, à son issue:

-D’améliorer votre capacité de compréhension

-D’augmenter votre efficacité au quotidien

-D’avoir une plus grande force et volonté pour avancer

-De mieux gérer votre temps

-De devenir une personne intuitive et avertie

-De devenir performant dans tout ce que vous entreprenez

Un programme sérieux (les cours sont obligatoires), qui vous permettra d’atteindre enfin les capacités dont vous avez toujours rêvées, épatez vos amis et vous-même, dans la réalisation de vos potentiels et de vos projets.

Accéder à la Brain master University

Yvan Dupuy

La startup ILokyou lève 465 000 euros

0

ilokeyouChères lectrices, chers lecteurs,

Exerçant sur le créneau de la mise à disposition de locations entre particuliers, ILokeyou a l’intention de lever 465 000 euros. La particularité de son concept est de mettre en avant la demande locative, et non l’offre (push).

Une incubation dans la West Web Valley

Cette start-up Bretonne a donc passé près de 8 mois dans la West Web Valley, pour que son concept soit « couvé ». 1 an à peine après sa création, la start-up annonce fièrement sa levée de fonds. Son PDG, Edouard Dumortier annonce à ce sujet: « Nous allons pouvoir entrer dans une phase de communication, qui doit nous permettre de nous implanter au cœur de nos régions, pour faire d’ILokYou un vecteur incontournable de lien social ».

La crise aidant, le concept de location courte durée de bien ou de services semble déjà plaire à de nombreux particuliers. Comme mentionnée précédemment, ce sont les demandeurs qui postent leur besoin, pour se voir proposer différentes offres (enchères inversées).

En terme de rémunération Ilokyou prélève 15% sur le montant de la transaction ayant lieu entre le loueur, et le locataire. Les trois fondateurs de la société Edouard Dumortier, Charles Cabillic et Ronan Le Moal seront bientôt rejoint par Catherine Barba, au niveau de leur conseil d’administration.

Edouard Dumortier ajoute concernant cette transaction: « Si lever des fonds en France pour une start-up reste un parcours du combattant, nous venons de prouver que c’est possible et qu’il y a des investisseurs français prêts à soutenir des projets entrepreneuriaux »

Avis donc, aux investisseurs en herbe.

Yvan Dupuy

Rumeurs: Facebook pourrait se lancer dans les services bancaires

1

facebook phoneChères lectrices, chers lecteurs,

Décidément, Facebook n’est jamais à cours d’idées concernant le développement de ses projets, surtout sur des marchés porteurs. Selon le célèbre journal spécialisé « The Financial Times », Le plus grand réseau social aurait obtenu certaines autorisations lui permettant de vendre des services financiers.

 

 

Seulement de la monnaie virtuelle ?

Si Facebook souhaite permettre à ses utilisateurs de stocker de la monnaie virtuelle sur ses serveurs, ces derniers pourraient également faire des transferts vers leur compte en banque, et même effectuer des paiements. La e-monnaie serait donc transférable sur tout le territoire européen.

De son coté, le patron, Mark Zuckerberg, est en train de conclure de nombreux partenariats avec certaines entreprises , qui seraient déjà intéressées par le lancement de ce service. La couverture mobile qu’offre Facebook étant très importante, la monétisation et le paiement via ce réseau pourrait permettre à de nombreuses entreprises de développer leur chiffre d’affaires de manière conséquente.

Même si Facebook dément ses rumeurs, certains bruits courent sur la débauche du fondateur d’Azimo, jeune pousse londonienne spécialisée dans les transferts d’argent.

Eden Zoller, analyste chez Ovum affirme sur la stratégie de Facebook: « les transferts d’argent et les paiements mobiles sont les options les plus demandées par les populations des pays émergents, précisément là où le réseau social veut devenir la plate-forme mobile à travers laquelle les internautes de ces pays accèdent au web ».

Seul ombre au tableau (et de taille) soulevée par l’analyste, Seulement 1% des utlisateurs seraient près à faire confiance aux réseaux sociaux pour ce qui touche au paiement en ligne. De plus, les spécialistes du e-commerce chinois comme Alibaba ou Tencent veulent créer leur propre plateforme de paiement en ligne.

Le facteur confiance soulevé par Eden Zoller semble à mon sens être un point fondamental dans la rentabilisation du projet de facebook…

Yvan Dupuy

Réseaux Sociaux: Un profil à la sauce Facebook pour Twitter

0

look twitter

 

Chères lectrices, chers lecteurs,

En vue de mettre à jour son look et maintenir un niveau d’intérêt élevé chez ses utilisateurs, Twitter renouvelle son look. Selon les critiques spécialistes de l’internet, ce dernier serait fortement inspiré de son éternel concurrent Facebook.

 

Michelle Obama la première

En « premium guest » de l’évènement, c’est le compte Twitter de Michelle Obama qui a reçu ce look flambant neuf. Parmi les mises à jour esthétiques, on notera un bandeau d’entête plus large. La position et la taille de la photo de profil ont été aussi améliorées. les messages sont quant eux plus visibles, car plus larges et plus lisibles.

Au programme des nouveautés également, la possibilité est donnée aux utilisateurs de pouvoir épingler les tweets qu’ils souhaitent en tête de profil. Cependant, la couverture à l’ensemble des utilisateurs (déploiement) prendra probablement plusieurs semaines effectives.

Sur la phase test du nouveau design, Dick Costollo avait admis que le réseau était trop « opaque », et qu’il était important de séduire et fidéliser les utilisateurs.

Sursaut d’orgueil ou réelle réaction de la part de Twitter, quand on sait que les résultats du titre en bourse ont été plus que décevant pour les investisseurs…En effet, malgré un chiffre d’affaires en hausse, le ralentissement de la croissance du nombre d’utilisateurs est devenu inquiétant.

twitter monthly growth

Est-ce réellement en suivant et copiant Facebook que Twitter va réussir ? rien ne semble pouvoir pour l’instant l’affirmer, et la concurrence sur les services offerts par les autres réseaux sociaux ne cesse de s’accroître.

Yvan Dupuy

Haut de page