E-Pub: Microsoft abandonne la publicité en ligne…

0

microsoft Chères lectrices, chers lecteurs,

Après avoir vendu sa division « mapping » à Uber, le géant de l’informatique Micorsoft annonce son retrait du segment de la publicité en ligne, et la suppression de près de 1200 emplois.

Une poursuite des restructurations

C’est dans le cadre de sa politique de restructuration que cette décision du retrait de la pub en ligne internvient, et ce, probablement à la grande joie de Google. Ce sont AOL et AppNexus qui reprendront les activités de Microsoft, et qui se partageront donc les principaux marchés. Aol , en contrepartie, a signé un partenariat de 10 ans, qui permettra à Bing de gagner de nombreuses parts de marchés sur le sol américain, puisque le moteur de recherche d’AOL utilisera désormais les données de Bing et non plus celles de son rival Google Search.

Dans un communiqué, la firme de Redmond déclare: « L’actualité d’aujourd’hui est la preuve que Microsoft met plus encore l’accent sur ses forces : en l’occurrence, la recherche et la publicité dans la recherche et la construction de grands services de contenu et consommateur »

Un étrange paradoxe donc, quand on sait que la firme se désengage de la pub en ligne, du moins directement. Elle y reste cependant impliquée, par intermédiaire des deux firmes mentionnées ci-dessus.

Yvan Dupuy

La start-up concurrente d’Uber Postmates lève 80 millions d’euros

0

postmatesChères lectrices, chers lecteurs,

A l’heure où les taxis français défendent leur bifteck face au développement d’Uber en France, la start-up Postmates lève 80 millions d’euros, afin de continuer son développement.

La livraison sur internet par des particuliers

Même si elle n’est pas positionnée directement sur le même segment que Uber, Postmates développe son concept autour de la livraison sur internet réalisée par des particuliers. Encore récente, sa valorisation s’élève déjà à 400 millions de dollars.

La start-up promet à ses clients  «le meilleur de votre ville en quelques minutes». Tout comme Uber, elle a développé une application mobile, et également un site internet « classique ». Dès lors, les clients pourront commander un café, des fleurs, des vêtements, ou tout autre produit et pourront être livrés en moins d’1 heure.

Avec près de 2,8 millions de livraison depuis sa création il y a 4 ans, Postmates a récemment signé un partenariat avec Apple. Afin d’arrondir leurs fins de mois, les livreurs sont libres d’utiliser le moyen de transport qui leur semble bon pour livrer les clients. Postmates prélève ensuite un pourcentage sur la course (entre 5 et 20 dollars). Actuellement, la start-up est déjà présente dans 70 agglomérations américaines, aussi bien au niveau local, que dans de plus grandes enseignes.

Tout comme Uber, le concept de la start-up pourrait, d’ici quelques mois ou années, débarquer en France, en concurrence directe avec les services de course rapide.

Nous risquerons donc de voir ces derniers descendre dans la rue ?

Yvan Dupuy

Google devra cesser de favoriser son comparateur de prix

0

googleChères lectrices, chers lecteurs,

En plein dans les enquêtes d’abus de position dominante, la commission européenne a demandé à Google de revoir l’agencement de ses résultats, ce afin de favoriser la concurrence.

Abus de position dominante

C’est sur le marché des smartphones et des android que Google est accusé de position dominante, mais également du fait de promouvoir ses propres services, directement dans le moteur de recherche.

En soi rien de réellement grave, sauf que Google détient près de 90% du marché de la recherche en ligne, elle est directement en abus de position dominante, ces derniers faits aggravant sa position. D’après le wall street journal, un document aurait été récupéré, incombant l’ordre à Google de cesser de mettre en avant son comparateur de prix systématiquement.

Margrethe Vestager, commissaire à la commission européenne, affirme vouloir étendre ses enquêtes à d’autres secteurs d’activité de Google, comme par exemple les services de voyage ou bien encore les services géolocalisés. Elle passera notamment en revue les plaintes émanant de 19 sociétés, avec notamment des noms comme Expedia, Odigeo, TripAdvisor et Yelp.

Parallèlement, Google subit la pression de la CNIL concernant l’application de la loi sur le droit à l’oubli numérique (sur l’ensemble des éditions de son moteur et pas seulement au sein des versions européennes.)

Yvan Dupuy

 

Youtube veut se positionner sur la diffusion de jeux vidéos en ligne

1

youtube gamingChères lectrices, chers lecteurs,

La bataille fait rage entre différents acteurs américains sur le segment de la diffusion de jeux en ligne. Dans la manche, on retrouve bien sûr Google, Youtube Gaming, Twitch, mais aussi Amazon.

25000 jeux catalogués

Alors qu’Amazon lui a « volé » le rachat  de Twitch en août 2014, Google s’est enfin résolu a créer son propre service, Youtube Gaming. Plus de 25000 jeux seront proposés au catalogue, chacun possédant son propre flux de vidéos live. Comme sur YouTube, des abonnements à des chaînes seront proposés aux spectateurs.

Les rumeurs qui avaient été mentionnées, notamment par le site Dailydot sont donc confirmées. L’info mentionnait à l’époque que Youtube avait recruté plus de 50 développeurs expérimentés pour travailler dessus. Une annonce qui tombe bien, juste avant l’ouverture de l’E3 de Los Angeles, le plus grand salon consacré aux jeux vidéos.

Pour Alan Joyce, directeur de produit de Google, affirme que la plateforme a déjà fait émergé de nouveaux genres de jeux vidéos, comme le « let’s play », mais aussi les fameux speedruns, permettant de voir un joueur boucler un jeu le plus rapidement possible.

L’actuel leader du marché s’appelle Twitch. Encore récente (2011), cette jeune pousse attire 55 millions de visiteurs uniques, et capte 44% des retransmissions de jeux aux Etats-Unis. Steam, ou bien encore Dailymotion, lui ont également emboités le pas.

Les perspectives du marché sont plutôt rassurantes…En effet, s’il a généré près de 19 milliards en 2011, ce chiffre devrait atteindre 35 milliards pour 2019.

Via Youtube, Google parviendra-t-il a voler la vedette a Twitch ? Il lui reste, certainement une grosse partie de travail à réaliser pour y parvenir…

Yvan Dupuy

IT Business: En 2015, Chrome pourrait devancer internet explorer en entreprise

0

chromeChères lectrices, chers lecteurs,

Actuellement en position dominante sur le marché des entreprises, Internet Explorer serait-il en danger ? C’est ce qu’on peut penser vu l’évolution de son principal concurrent crée par Google: Chrome.

Internet Explorer en déclin

Depuis 2008, Chrome ne cesse de gagner des parts de marché. Le pionnier internet explorer est quant à lui sur une pente descendante,ce principalement sur le secteur de l’entreprise.

Selon le célèbre cabinet d’étude Gartner, Internet Explorer pourrait bien perdre sa position de leader sur le marché pro. Michael Silver, Analyste explique: « les entreprises étaient confinées à utiliser IE8 parce que Microsoft ne prenait en charge qu’une seule version d’Internet Explorer par système ». Il ne leur était donc pas possible d’opter pour IE11.

Pour bénéficier d’un support, les entreprises se tournent donc progressivement vers Google Chrome, pour délaisser Internet Explorer. Les taux d’utilisation respectifs seront de 65 et 28%.

Pour contrer cette perte de marché, Microsoft mise sur son nouveau navigateur Edge. Malheureusement, les entreprises disposant d’une licence de type LTSB ne pourront en bénéficier. Comme pour les entreprises ne pouvant mettre à jour vers Internet Explorer 11, elles continueront donc à se tourner naturellement vers Chrome.

Le pari pour Microsoft n’est donc pas encore gagné…

Yvan Dupuy

 

 

Haut de page