Google se lance à l’assault d’instagram…

0

google instagram

 

Chères lectrices, chers lecteurs,

Afin de rassasier son interminable appétit de croissance, Google décide de se lancer sur le créneau d’instagram.

 

 

 

Le lancement d’une application mobile

Google va dans un premier temps séparer son service de photos de son réseau social Google +. Le but serait de permettre aux internautes d’accéder plus facilement et directement à l’ensemble des fonctionnalités se situant autour de la photo. C’est via la création d’une application spécifique que cette scission va s’opérer. A terme, cette dernière devrait concurrencer les grands noms de la photo en ligne, comme Instagram qui compte déjà près de 200 millions d’utilisateurs.

Interrogé par Bloomberg sur le sujet, Google n’a pas souhaité dévoiler, comme à son habitude, trop d’information sur le sujet. «En coulisse nous n’arrêtons pas de réfléchir à des nouvelles manières de prendre et de partager des photos» explique la firme américaine.

C’est , parallèlement, une grosse évolution pour le réseau social Google +, depuis le départ de son créateur,  Vic Gundotra. Un réseau social qui compte à l’heure actuelle près de 300 millions d’utilisateurs. Ce dernier compte cependant une grand longueur de retard sur Facebook, en terme de temps passé sur le réseau (6 minutes/mois contre 6 heures pour facebook). Le nombre de photos partagées par mois est cependant conséquent, avec près de 1,5 milliard de photos partagées par semaine.

Google va devoir faire fort, car même Instagram et Facebook sont concurrencés par le nombre de services proposés par des sociétés comme Snapchat. Cette dernière affirme que près de 700 millions de snaps sont échangés chaque jour.

Une belle bataille en vue donc sur ce segment, entre Facebook, Snapchat, Google et Instagram…

Yvan Dupuy

Insolite: Une des barges flottantes de Google est en voie de démantèlement

0

google bargeChères lectrices, chers lecteurs,

La barge de Google située à Portland aux Etats-Unis était destinée dans son état initial à être une vitrine pour les technologies de pointe de Google. On apprend aujourd’hui que cette dernière aurait été vendue à une société internationale de transport.

 

 

Des aspects juridiques compliqués

La barge cédée à l’entreprise internationale de transport aurait été évaluée aux alentours de 4 millions de dollars. Google aurait souhaité s’en séparer suite à « des complications juridiques et fiscales » . On sait initialement que Google disposait de deux barges: l’une à Portland (dans le Maine), et l’autre dans la baie de San Fransisco.

En novembre 2013, ces édifices avaient donnés lieu à de nombreuses rumeurs et spéculations sur leur future utilisation. On parlait en effet de salle d’exposition pour les produits high tech, de night club, ou bien encore de datacenter flottant.

Au final, la structure de Portland, acquise par la société de transport (mesurant plusieurs dizaines de mètres et comportant 4 étages) sera complètement démontée, et mise au rebut.

Notons tout de même que cette dernière a rapporté à la ville de Portland près de 400 000 dollars de taxes populaires, pendant son utilisation par Google.

Aucune autre explication n’a été donné par la firme de Mountain View sur cette cession, même si on sait que pour l’instant, elle demeure toujours propriétaire de l’autre structure située à San Fransisco.

Yvan Dupuy

365Tickets France, le site pour faire le plein de divertissements cet été!

0

365ticketsChères lectrices, chers lecteurs,

Si vous êtes à court d’idées pour vos vacances de cet été ou, plus généralement, pour vos loisirs d’une manière générale, alors le lancement de ce nouveau site vous est destiné.

Une mine d’activités proposées

Avec une présentation clair et une ergonomie optimisée, vous trouverez avec Tickets365 de nombreuses activités proposées, quelques soient vos passions ou centres d’intérêts.

 

Citons par exemple:

-Les croisières en bateau

-Les croisières en catamaran

-Les musées et galeries

-Les parcs à thèmes

-Les sites touristiques

-Les cabarets & diners spectacles

et bien d’autres…

Si vous êtes un peu perdus dans votre ciblage ou vos recherches, l’indicateur des top billets vous donnera une idée claire concernant les ventes d’activités à succès, choisies par une majorité d’internautes.

Vous êtes uniquement intéressés par les dernières nouveautés ? le blog et l’onglet nouveautés du site vous présenteront directement les dernières mises à disposition sur le marché.

Enfin, Tickets365 propose régulièrement des bons de réductions ou coupons sur différents évènements en cours ou a venir, qui vous permettront de vous divertir vous et votre famille à des prix avantageux.

Le site étant régulièrement fourni en nouveautés, je ne vous en dis pas plus, et vous en laisse l’opportunité  en visitant directement le site.

Visiter Tickets365.fr

Yvan Dupuy

E-Business: Coub lève 2,5 millions de dollars afin de se mondialiser

0

coubChères lectrices, chers lecteurs,

La start-up Coub créée en 2012 vient de lever 2,5 millions de dollars. Son objectif est de financer son développement, mais surtout de se mondialiser.

Un Vine a la russe ?

Pas vraiment, a vrai dire. Si Vine permet de créer des gifs animés et de courtes vidéos, Coub permet de créer des boucles animées d’une dizaine de secondes, agrémentées de musiques choisies par l’utilisateur. Ce micro-segment répond à une demande de passionnés de montage, très accrocs au concept proposé par Coub, simple et efficace.

Coub propose des créations sur disponibles sur sa plateforme en ligne, au même titre que Vine ou Instagram. Si l’application est disponible sur un ordinateur classique, les créations pourront également être réalisées via une application développée sous le système Androïd.

Anton Gladkoborodov (le fondateur), interrogé par The Verge, déclare: « Le Coub ressemble à un GIF, mais c’est mieux qu’un GIF, car le Coub est sonore ». Selon lui, faire un coub est plus simple qu’un tweet. On peut dire à ce titre que ce service en ligne a connu un succès fulgurant , avec un nombre de visiteurs passant en 1 année de 8 millions à 50 millions de visites uniques mensuels.

La levée de fonds s’effectuera auprès de Viazra Investments, une entreprise de marque Russe, connue pour avoir investi dans le réseau social VK.com. Parallèlement, l’entreprise annonce l’ouverture d’un bureau à New York, afin de commencer sa démarche de mondialisation.

Afin d’éviter toute censure, la plateforme Coub est proposée en Anglais plutôt qu’en Russe, pour pouvoir contourner certains mots clés interdits par le gouvernement Russe.

Souhaitons à Coub, une belle expansion.

Yvan Dupuy

Avec Baseline Study , Google se lance dans la prévention médicale

0

google baseline study Chères lectrices, chers lecteurs,

Oui vous ne rêvez pas, le dernier projet de Google se nomme Baseline Study et concerne la santé. Son but: prévenir les risques liés aux maladies mortelles.

La collecte de données ADN

C’est au sein de son laboratoire « Google x » que Google va mener à bien son projet Baseline Study. L’ADN de plusieurs centaines d’utilisateurs sera donc collecté, afin de déterminer dans un premier temps le profil type d’un patient en bonne santé. L’ensemble du projet est mené par le docteur Andrew Conrad, un scientifique spécialiste de la biologie moléculaire.

Ce dernier affirme au sujet du projet: «Avant de pouvoir faire de la prévention, nous avons besoin de comprendre les mécanismes qui régissent un corps en bonne santé».

Le but du projet est d’aider à prévenir les maladies mortelles, comme crises cardiaques, ou les cancers. Par la suite, la collecte devrait s’étendre à des milliers d’autres utilisateurs. Néanmoins, beaucoup de données concernant le but final et le déroulement précis du projet reste opaque, sous couvert d’être exploité par le laboratoire d’expérimentation secret Google x.

Au cœur de ce laboratoire, d’autres projets seraient en cours d’expérimentation. Parmi ceux révélés au grand public, on peut notamment citer: les google glass, ou bien encore les lentilles connectées destinées aux diabétiques.

Concernant la santé, on sait que Google si intéresse de plus en plus, avec la récente création de Calico, une entreprise destinée à améliorer la durée de vie des patients. Cette dernière est rondement menée par Art Levinson, ancien PDG de la société de biotechnologie Genentech.

Peut-on croire que Google s’intéresse à la santé humaine d’une manière totalement désintéressée ?

Yvan Dupuy

 

Haut de page