un blogueur et l'IA
Crédits: OpenAi

Depuis la sortie de ChatGPT fin 2022, on tombe de plus en plus sur des contenus qui expliquent que l’intelligence artificielle (IA) va tuer les métiers du web et le blogging. 

Dans cet article, nous allons plonger en détail dans cette question. Pour ce faire, je vais me baser sur mon expérience de blogueur professionnel qui était là avant l’arrivée de l’IA, et qui utilise aujourd’hui différents outils d’IA au quotidien. 

Vous allez voir que la réalité est un peu plus complexe que ça. Oui, l’intelligence artificielle va modifier cette industrie. Mais non, elle n’en marque pas la fin. 

C’est parti !

L’intelligence artificielle a amené une vague de contenus générés en 1 clic

Différents outils IA permettent de créer des articles de blog en 1 clic. Je pense par exemple à Jasper, Writesonic ou Panda

On est d’accord, ça peut sembler très séduisant. Le problème, c’est que (à ce jour) les articles qui en sortent sont d’une qualité moyenne. Ils font le job et sont probablement mieux que certains articles écrits par des humains. Mais ce ne sont pas de bons articles. 

L’IA n’est qu’un outil. Lorsque Word est arrivé sur le marché, il a révolutionné la vie des écrivains par exemple. Passer de la machine à écrire à un outil de traitement de texte était une sacré évolution. Ça leur a permis d’écrire plus vite. Mais pas forcément mieux

C’est pareil aujourd’hui avec l’Intelligence Artificielle. Si des articles sont mauvais sans IA, ils le seront tout autant avec (mais plus vite).

La position ambiguë de Google sur le sujet

Pour ne pas avoir un index spammé par des résultats générés par l’IA, Google a lancé un nombre énorme de core updates en 2023. On en compte pas moins de 4 (en mars, août, octobre et novembre 2023). À titre de comparaison, il y en avait eu “uniquement” 2 en 2022. 

cores updates google

Ces core updates sont des mises à jour profondes de leur algorithme de recommandation et ont toute tenté de limiter l’apparition d’articles rédigés par intelligence artificielle. 

On peut tirer deux conclusions de cette information : 

  1. Google semble avoir du mal à paramétrer tout cela (ce qui expliquerait les 4 updates à ce jour). En fait, la technologie d’intelligence artificielle s’améliore de jour en jour… et Google va donc devoir faire de même ! À mon avis, on se lance là dans un jeu du chat et de la souris pour un bon moment. Un article rédigé avec GPT 4 pourra probablement se positionner dans la page de résultats aujourd’hui, mais pas forcément demain. 
  2. Google n’aime pas le contenu rédigé à 100% par l’intelligence artificielle. 

Ceci dit, Google a une position très ambiguë quant à l’insertion de résultats IA dans la SERP car… ils prévoient de le faire eux-même !

Dans leur keynote du 10 mai 2023, ils ont expliqué souhaiter renforcer leur moteur de réponses (donner les réponses directement sur la page de résultats pour que l’internaute n’ait plus à cliquer sur les liens). Jusqu’ici Google mettait en avant des extraits de certaines pages via les featured snippets notamment. 

featured snippet google avec IA

Prochainement, ils vont analyser ces mêmes pages avec l’IA et intégrer le contenu !

résultats Google avec IA intégrée

L’intelligence artificielle ne pourra pas tout remplacer

Ceci dit, ChatGPT et autres ne pourront pas tout remplacer (et c’est tant mieux !).

Les outils IA utilisent des textes déjà existants pour créer leur propre contenu. Il va donc falloir que des humains créent du nouveau contenu qui leur servira de matière première. 

Ensuite, l’expérience du blogueur va prendre plus d’importance. Comme reformuler du contenu existant est à la portée de tous, c’est ce que le blogueur pourra apporter de nouveau, de neuf, qui aura de la valeur. Ryan Law, directeur des contenus chez Ahrefs, explique cette idée de manière plus détaillée dans une interview

Enfin, l’expérience utilisateur va gagner en importance car l’IA ne peut, pour le moment du moins, pas s’en charger. D’ailleurs, on a appris dans une fuite de données liée au procès antitrust actuel de Google, qu’ils utilisent les données utilisateurs pour classer les sites dans la SERP. Ils prennent notamment en compte le taux de rebond ou le temps resté sur une page web. 

Récapitulatif : l’IA ne va pas tuer le blogging, mais est en train de le transformer

En fin de compte, l’intelligence artificielle transforme le blogging, sans nul doute, mais ne sonne pas le glas de cette pratique. 

Comme les outils évoluent, les blogueurs s’adaptent, exploitant l’IA pour enrichir et non remplacer leur voix unique. 

Les articles générés en un clic peuvent compléter la toile du contenu en ligne, mais l’âme, la créativité et l’expérience humaines resteront toujours au cœur du blogging. 

Embrassons donc cette transformation comme une opportunité d’innover et de personnaliser encore davantage notre manière de communiquer et de connecter.

Paul Dugué