Suite à un accident en mode autoplilot, un client porte plainte contre Tesla

Tesla car

Chères lectrices, chers lecteurs,

Pour le résident de Floride Shawn Hudson, le mode autopilot était un point clé dans l’achat de son véhicule. Son choix s’est donc naturellement porté vers un véhicule de marque Tesla. Suite à cet achat, il s’était habitué à son utilisation.

Tout bascule lors de son trajet professionnel

Il y a quelques semaines, sa vision idyllique du véhicule bascule. En se rendant à son travail un vendredi matin, de sa maison à Winter Garden, jusqu’à la concession Nissan de Fort Pierce, en Floride, où il travail. Conduisant à environ 80km/h, sur la voie du Florida Turnpike, avec l’autopilot enclenché, Hudson s’est crashé dans une véhicule Ford, fort appartenant à un conducteur handicapé.

Dans son action de justice menée contre Tesla, les avocats de Shawn, les avocats ont écrit:

«Tesla a dupé les consommateurs, y compris Hudson, en leur faisant croire que le système de pilote automatique proposé avec des véhicules Tesla à un coût supplémentaire permet de transporter en toute sécurité des passagers à des vitesses d’autoroute réduites au minimum. »

Une nouvelle qui tombe mal, alors que la société tendait de redorer son blason, suite à l’accident mortel qui a impliqué l’un de ses véhicules en mars dernier.

Les avocats ajoutent que Hudson aurait subit de graves lésions, permanentes, notamment au niveau de la colonne vertébrale. Le demande de dommages et intérêts demandé s’élève à 15000 dollars, mais son avocat estime que ce montant peut être révisé en fonction du diagnostic médical définitif rendu par le corps médical.

Ces derniers accusent en outre Tesla de négligence, de violation de garantie implicite, mais aussi de violations de pratiques commerciales (jugées déloyales) de la loi de Floride. Les avocats accusent également le conducteur handicapé de la Ford Fiesta de négligence.

De son coté, Tesla dément, en communiquant via un communiqué de presse:

« Nous n’avons aucune raison de penser que le pilote automatique a mal fonctionné ou a fonctionné autrement que tel que prévu.Lors de l’utilisation du pilote automatique. Il incombe au conducteur de rester attentif à son environnement et à la maîtrise de son véhicule à tout moment. »

La marque affirme en outre avoir toujours été claire sur le fait que l’utilisation de l’autopilot  ne rend pas le véhicule imperméable aux accidents, et qu’elle donne le maximum de détails et d’instructions dans son manuel d’utilisation, lors de la livraison du véhicule.

Avant d’utiliser le mode autopilot, les conducteurs doivent accepter de surveiller la route, et de garder les mains sur le volant. Si le conducteur ne pose pas les mains sur le volant, le véhicule émet une alarme.

Tesla va-t-elle devoir s’habituer à ce type de procès ou va-t-elle peut être devoir plus simplement devoir imposer à ses acquéreurs des stages d’utilisation concernant le mode autopilot ?

Yvan Dupuy

Suite à un accident en mode autoplilot, un client porte plainte contre Tesla
3.5 (70%) 2 votes

Auteur: Yvan Dupuy

Fondateur de Neoproduits, Webmarketeur & Infopreneur, Yvan est également passionné de référencement. Il décortique pour vous l'actu du e-commerce et des nouveaux concepts lancés sur internet.

Partager Cet Article