welink
© WeLink

La jeune pousse Welink vient d’annoncer ce 29 janvier 2020 une levée de fonds de l’ordre de 1,5 millions d’euros. Cette opération a été menée auprès de Takara Capital, et plusieurs Business Angels.Spécialisée dans le marketing, cette dernière est déjà implantée dans plusieurs pays comme l’Allemagne,la Belgique, l’Italie, l’Espagne, et bien sûr la France. Pour cette année 2020, elle vise également une expansion outre-manche, notamment au Canada, et au Brésil.

Aider à la digitalisation des professions libérales

Le but de welink est , en quelque sorte de devenir le Doctolib des professions libérales. Pour y parvenir, elle va effectuer une nouvelle levée de fonds de série A dans le courant de l’année 2020.

« Ces levées de fonds vont permettre de développer des outils de visibilité et de vente dont les professions libérales et les indépendants ont besoin pour se transformer, comme la prise de rendez-vous, la consultation en ligne, le référencement global et le lead management… »

Charles Passereau, cofondateur et CEO de WeLink.

Fondée en 2018, cette dernière est née d’un constat simple: beaucoup de professions libérales n’ont pas encore trouvé leur Doctolib, et ne parviennent pas à trouver des clients sur internet. Détentrice d’un solution algorithmique qui permet de mettre en relation les professions libérales et les clients, elle veut ainsi pousser le « matching » entre demande et offre.

Un moteur de recherche fluide et flexible

Pour parvenir à cet objectif de mise en relation, le moteur de recherche développé par Welink s’avère puissant. Après quelques critères saisis, comme le secteur d’activités ou le domaine de compétences, l’algorithme trie les résultats et les priorise. La start-up déclare à ce sujet: « Si un expert-comptable a été très demandé, il sera pendant une période prédéfinie moins visible lors de la recherche faite par l’utilisateur afin de laisser de la visibilité à d’autres expert-comptables« .

Afin de se déployer sur le marché Européen, elle a automatisé l’ensemble de sa technologie, notamment la traduction dans différentes langues. Actuellement, Welink revendique une augmentation de ses revenus mensuels de l’ordre de 20%. Pour l’année 2023, elle vie les 80000 abonnés, et les 200 collaborateurs d’ici la fin de l’année. En 2019, son effectif est déjà passé de 5 à 75 personnes.

Yvan Dupuy