Rivian electrique pick-up
Image Credit: REUTERS/Mike Blake

Alors qu’elle présente sa camionnette électrique R1T au salon de l’auto de Los Angeles, la start-up Américaine Rivian a annoncé la clôture d’un cycle d’investissement de l’ordre de 1,3 milliard de dollars. Parmi ceux qui ont mis la main à la porche, on retrouve Amazon, et Ford Motor.

Un challenger à Tesla

Basée à Plymouth dans le Michighan, Rivian est une des start-up du véhicule électrique les plus financés par les investisseurs. Si il n’est pas facile de s’imposer dans un marché ou Tesla règne en maître, la jeune pousse compte patiemment jouer le rôle de challenger.

“Cet investissement démontre la confiance dans notre équipe, nos produits, notre technologie et notre stratégie »

R.J. Scaringe – PDG de Rivian

Si Tesla est la marque de véhicules électriques la plus connue, la Chine et l’Europe poussent les constructeurs à développer plus de modèles, et Ford Motors (qui a investit dans Rivian), a annoncé sa volonté de dépenser des milliards de dollars pour suivre le mouvement.

Une camionnette électrique et un SUV seront au catalogue

Fondée en 2009, l’entreprise a eu le temps d’accumuler assez d’expérience en la matière pour rencontrer le succès. Elle prévoit d’ailleurs à son catalogue une camionnette électrique, mais aussi un SUV R1S, dès la fin de l’année 2020.

Ils seront tous deux dotés d’un ensemble modulaire de type “planche à roulettes”. Ce dernier est composé d’un châssis, un moteur électrique, des batteries. Cet ensemble standard pourra accueillir différents types de carrosserie.


Avant l’annonce de lundi, Rivian avait levé 2,2 milliards de dollars auprès des investisseurs, selon le site Web des investisseurs PitchBook, et était évalué entre 5 et 7 milliards de dollars. Mais, la valorisation globale de l’entreprise semble être un sujet encore flou.

Parmi les investisseurs principaux, T Rowe Price déclare qu’il est ravi d’investir dans Rivian. IL a d’ailleurs relevé d’autres paris dans l’automobile, car c’est un investisseur important de Tesla, et également de sa division de conduite autonome Cruise, détenue en majorité par General Motors.

Yvan Dupuy

Source