Greyparrot est une start-up Londonienne qui souhaite améliorer sa gestion des déchets. pour y parvenir, elle utilise la vision par ordinateur, afin que le tri soit plus efficace aux différentes étapes de la chaîne des déchets. Jusqu’à présent, l’entreprise a utilisé l’apprentissage automatique avec des images de différents types de déchets pour former un modèle qui détecte le verre, le papier, le carton, les journaux, les canettes, et différents types de plastiques.

Un appareil photo associé à un ordinateur pour mieux trier

En associant un simple appareil photo à un ordinateur, Greyparrot peut aller plus loin dans le tri de ses déchets. Ces derniers peuvent dès lors être identifiés en une fraction de seconde.

Si cette technologie est utilisée dans de nombreux cas, elle semble particulièrement adaptée au cas des déchets. SI, jusqu’à présent, le système en plac était assez performant pour trier les déchets d’une manière grossière, une bonne partie d’entre eux devait être trié manuellement, renvoyant ce qu’on appelle un « faux positif ».

Même si il n’est pas possible de trier les déchets avec une précision de 100%, l’entreprise souhaite toutefois s’en rapprocher le plus possible. C’est notamment sur la dernière étape de tri qu’elle pense pouvoir aller plus loin.

La start-up teste ses installations au Royaume-Uni et en Corée du Sud. Dès lors, cette technologie pourrait être utilisée dans les distributeurs automatiques inversés et créditer votre compte lorsque vous renvoyez des bouteilles en plastique.

Yvan Dupuy

Source