domaone public
Crédit photo: Nocomp / Flickr

Lorsqu’on parle de digitalisation, on pense souvent au domaine privé, et aux différentes start-ups et entreprises, qui doivent s’adapter à cette nouvelle ère économique et sociale, allant jusqu’au domaine funéraire. S’il n’est pas toujours énoncé premièrement, le domaine public prend ce virage également. Mais de quelle manière ?

La digitalisation du domaine public

Face à un monde en plein mouvement, les citoyens sont en attente forte de pouvoir effectuer l’ensemble de leurs démarches administratives par internet. Dès lors, l’une des premières étapes que les responsables de l’état du numérique est d’avoir modernisé et digitalisé l’ensemble des plateformes des différentes administrations : pôle emploi, impôts, allocations familiales…

Les sites des différentes administrations sont désormais parfaitement numériques et performant. Les citoyens peuvent en effet effectuer facilement leurs différentes formalités en ligne, avec des services tels que :

  • Scanner et transférer un document
  • Effectuer une déclaration quelconque
  • Échanger avec son conseiller / référent
  • Consulter ses droits

Des fonctionnaires formés au métiers du numérique

L’autre étape logique, et non des moindres, est de faire évoluer les fonctionnaires vers les métiers du numérique.

Conscient de ce besoin en formation, l’Ugap s’est spécialisé dans le domaine des formations au numérique pour les collectivités. (Si vous êtes à la tête d’un organisme administratif, vous pouvez découvrir le catalogue des formations UGAP).

Ces formations UGAP Collectivités peuvent s’adresser par exemple :

Aux hôpitaux

Aux mairies

Aux préfectures

Aux SDIS

Aux conseils régionaux

Tous les services d’une administration peuvent être ainsi concernés par la numérisation, et donc les formations de mise à niveau qui en découlent. Aujourd’hui, une fonction classique peut donc être transférée sur une fonction digitale, après avoir suivi un process de formation adapté.   Dans l’idéal, il conviendra au préalable d’établir un audit de la situation passée / présente, pour pouvoir cibler précisément où les besoins en formation UGAP se situent.

L’étape suivante sera donc la sélection des personnes à former, avec différents modules de formations au numérique et à la digitalisation adaptée. Grâce à une planification de développement des compétences adaptées, ces formations peuvent être évolutives, en fonction des besoins, et à travers le temps. Chaque parcours de formation sera individuel et personnalisé. A la fin du ou des modules, des vérifications d’acquisitions du savoir théorique, mais aussi pratiques seront testés via des quiz, et des quiz-learning. Enfin, chaque fonctionnaire formé aura accès un mémento des bonnes pratiques, qu’il pourra consulter ultérieurement si besoin est.

Transmettre le savoir numérique

A l’arrivée d’un nouvel employé au sein d’une administration, ce dernier pourra également recevoir l’ensemble de ces connaissances, via un parcours e-learning mis en place dans la collectivité.

Le marché UGAP propose également d’autres services autour de la digitalisation des collectivités, qui peuvent s’avérer très complémentaires : Outils de gestion des inscriptions et des convocations, mise en place de plateformes de formations en interne, ebooks et supports numériques…

Le domaine public peut donc se digitaliser de manière pérenne, notamment grâce aux dispositifs UGAP. Une démarche avantageuse aussi bien pour les citoyens, que les fonctionnaires, qui pourront, en outre évoluer en se formant, tout au long de leur carrière et en fonction de leurs besoins.

Yvan Dupuy