spotify inde

Chères lectrices, chers lecteurs,

Cela fait un bon moment que le réseau social Spotify lorgne sur l’Inde. Après avoir rencontré des difficultés juridiques avec Warner Music Group, le service de diffusion en streaming a officiellement été lancé dans le pays. Avec une population de 1,3 milliards de personnes, il est considéré comme l’un des marchés à plus forte croissance au niveau mondial.

Un marché intéressant pour Daniel Ek

Selon le PDG du service de streaming, le lancement de Spotify en Inde est une expérience sur mesure. Les nouveaux clients recevront ainsi des recommandations dans les différents dialectes locaux: hindi, punjabi, tamoul, et télougou.

Ils pourront aussi recevoir des listes de lecture personnalisées, des recommandations, mais aussi la possibilité de jouer gratuitement chaque chanson à la demande gratuitement (ce qui est une première sur Spotify).

Les tarifs commenceront à 1,67 dollars par mois pour les comptes premium, contre 9,99 dollars aux États-Unis ou 9,99 GBP au Royaume-Uni. Spotify proposera également des abonnements prépayés, et des réductions pour les étudiants.

Un conflit dénoué avec Warner Music

Si, techniquement, Spotify et ses millions d’utilisateurs n’a pas besoin d’une nouvelle licence de Warner pour l’Inde, cette dernière a tout de même demandé une injonction. Dans sa réponse fâchée, Spotify a laissé entendre qu’il s’agissait d’un grief précédemment déposé par WMG.


« WMG a révoqué une licence de publication précédemment convenue pour des raisons totalement étrangères au lancement de Spotify en Inde »

En fait, Spotify veut exploiter une licence locale en Inde, qui permet aux stations de radio de diffuser des chansons d’édition de la division de Warner. & Warner Chappell Music.

La haute-cour de Bombay a tranché entre les deux parties en rejetant la demande de Warner, ouvrant ainsi la voie au lancement officiel de Spotify en Inde.

Yvan Dupuy

Source