Etude Pwc: Le numérique pèsera près de 36% du marché des loisirs d’içi 2016

logo pwcChères lectrices, chers lecteurs,

Pwc vient de publier son étude concernant le potentiel du numérique dans le domaine de “l’entertainement” et des loisirs. Elle révèle que son poids devrait être de plus en plus important pour le divertissement des français.

3,4% de croissance jusqu’en 2016

3,4% de croissance par an pour la France, et 5,4% au niveau mondial, autant dire que le numérique à de beaux jours devant lui.

En 2011 déjà, la croissance du marché du numérique a été de l’ordre de 17,6% sur un an. A titre indicatif, le marché non digital à connu sur la même année une croissance de seulement 0,6%.

Mathieu Aubusson (PWC), responsable du marché loisirs et média, donne son point de vue sur ce marché: “La croissance du marché mondial des médias et des loisirs sera principalement tirée, d’ici 2016, par la publicité sur internet (+15,9%), les jeux vidéos (+7,2%), et la télévision (+6,6%), qui reste le média qui s’adapte le mieux à l’intégration du digital”

Répartition par pays et par segments

Comme nous l’avons vu, la France bénéficiera de 3,4% de croissance par an jusqu’en 2016. Mais, les pays émergents quant à eux vont connaître des taux bien supérieurs, avec en moyenne un taux de 12,1%. (Philippines, Vietnam, Indonésie, Malaisie…).

Pour ce qui concerne la répartition de la croissance par segment sur le marché de l’entertainement, Pwc fournit une répartition graphique intéressante (France / Monde)

graph pwc

A la vue du graphique, on comprend mieux pourquoi Facebook, Google et Microsoft travaillent à améliorer leur réseau publicitaire, mais aussi le développement des différentes applications, qui devraient continuer à séduire bon nombre d’utilisateurs. Les applications payantes seraient donc une bonne idée stratégique, de la part notamment de Facebook. En bas de tableau,  les médias classiques stagnent, et la presse papier va continuer à décroitre. Ces structures devront donc probablement proposer à leur internautes un abonnement payant, qui compensera la baisse des abonnements papier.

Vous pourrez retrouver  le communiqué de presse complet sur ce lien

Amicalement,

Yvan Dupuy

 

Noter cet article

Auteur: Yvan Dupuy

Fondateur de Neoproduits, Webmarketeur & Infopreneur, Yvan est également passionné de référencement. Il décortique pour vous l'actu du e-commerce et des nouveaux concepts lancés sur internet.

Partager Cet Article
3 Partages
Tweetez
Partagez3
+1
Partagez
Stumble