La start-up Nantaise Kiwatch lève 3 millions d’euros pour améliorer ses caméras connectées

kiwatch_logo

Chères lectrices, chers lecteurs,

Développant une solution de caméras connectées liées à une application mobile, la start-up Nantaise Kiwatch boucle une troisième levée de fonds de l’ordre de 3 millions d’euros. Entrepreneur Venture, Pays de la Loire Participations (géré par Siparex), Fairwest et  des investisseurs individuels ont pirs part dans celle-ci.

Renforcer ses travaux de recherche et développement

Cet apport financier devrait permettre à la start-up de financer le développement technique de ses caméras, auquel elle consacre déjà près d’un quart de son chiffre d’affaires. Ces dernières doivent être en mesure d’identifier une personne, un animal, ou bien encore un véhicule, même en mouvement.

Cédric Williamson, son fondateur, déclare à ce sujet:

Nous allons pouvoir continuer à développer de nouvelles fonctionnalités telles que le pilotage de la solution par la voix, la détection de chutes dans le cadre du maintien à domicile, et bien d’autres innovations

Les ambitions de la start-up sont également internationales, puisqu’elle compte exporter ses produits sur les marchés étrangers, notamment dans les pays Européens.

En entrée de gamme, elle commercialise également une solution low-cost de vidéosurveillance, qui combine harware et application mobile pour par exemple veiller sur ses proches, parents malades, ou animaux. Le système est également capable d’envoyer des notifications si elle détecte un incident.

Yvan Dupuy

La start-up Nantaise Kiwatch lève 3 millions d’euros pour améliorer ses caméras connectées
Noter cet article

Auteur: Yvan Dupuy

Fondateur de Neoproduits, Webmarketeur & Infopreneur, Yvan est également passionné de référencement. Il décortique pour vous l’actu du e-commerce et des nouveaux concepts lancés sur internet.

Partager Cet Article
4 Partages
Tweetez1
Partagez
+1
Partagez1
Stumble2