Selon Reuters, 80% des américains se déclarent déçus de l’impact de la publicité sociale

facebook-adsChères lectrices, chers lecteurs,

Voilà un retour d’études qui pourrait bien venir porter un coup à Facebook, dans une période où le Flop de son introduction laisse encore un goût amer à Mark Zuckerberg. A ce titre, on vient d’ailleurs d’apprendre que le Nasdaq serait même prêt à rembourser les investisseurs ayant connu des problèmes d’ordres non satisfait, suite aux problèmes concernant les carnets d’ordres d’achat et de vente. La dernière étude menée conjointement entre Ipsos et Reuters dévoile que 80% des marketeurs américains utilisant le réseau Facebook Ads ont du mal à convertir.

Un panel de 1032 utilisateurs

Afin d’être sûrs de leur donne, Ipsos et Reuters ont tablé sur un panel de qualité, avec au total pas moins de 1032 utilisateurs de Facebook Ads interrogés. Avec près de 900 millions d’utilisateurs au total, la base  du réseau publicitaire social semble avoir du mal à gagner de nouveaux clients.

Ainsi, on apprend également que quatre utilisateurs sur cinq de Facebook n’a jamais acheté quelque produit ou service par le biais des encarts publicitaires diffusés sur leur mur. Pourtant, le team Facebook Ads a largement travaillé à l’amélioration du système de diffusion, en proposant de nombreux outils aux marketeurs internet (couts des mots clés, outils de suggestion, ciblage des utilisateurs…).

L’annonce de General Motors: Une épine dans le pied

La nouvelle aurait pu rester pour le moins discrète, si on avait pas appris récemment que le géant de l’automobile General Motors arrête toute dépense sur le système publicitaire du réseau social. Une annonce qui corrobore les faits de l’étude Reuters.

Pour se défendre, Facebook n’a pas hésité à citer des exemples de campagne tout fait réussi, comme celle de Nutella (Groupe Ferrero), qui a réussi à augmenter ses ventes de près de 15%. Pour relativiser encore les faits, Steve Hasker (Nielsen) affirme qu’on ne peut juger le succès d’une campagne qu’au réseau publicitaire, mais aussi et surtout de par la qualité du produit. Je partage ce point de vue.

De son coté, Ray Valdes (cabinet Gartner), souligne que le point fort de Facebook se trouve plutôt dans sa capacité à fidéliser et à communiquer avec les clients via notamment les pages fan, couplé à l’effet « commentaires et recommandations ».

Pour ma part, je persiste à croire que le système Facebook Ads reste un outil intéressant, pour peu que l’on promouvoit directement la page fan, afin de fidéliser de nouveaux membres.

Amicalement,

Yvan Dupuy

Selon Reuters, 80% des américains se déclarent déçus de l’impact de la publicité sociale
Noter cet article

Auteur: Yvan Dupuy

Fondateur de Neoproduits, Webmarketeur & Infopreneur, Yvan est également passionné de référencement. Il décortique pour vous l’actu du e-commerce et des nouveaux concepts lancés sur internet.

Partager Cet Article
1 Partages
Tweetez
Partagez
+1
Partagez1
Stumble