La Banque Postale rentre au capital de WeShareBonds à hauteur de 10%

crowdfunding

Chères lectrices, chers lecteurs,

La filiale de la poste vient de signer un contrart participatif avec la jeune plateforme collaborative WeShareBonds. Cette dernière est destinée au financement participatif en obligations destinées aux PME.

Une alliance Banque & Fintech

C’est effectivement une nouvelle alliance peu commune entre une entreprise du secteur bancaire et une « Fintech ».Lancée en juin dernier, cette plateforme de Crowdlending permet aux jeunes PME de trouver des financemnts participatifs sous forme d’obligations, et non sous forme de prêts.

Si le montant de la prise de participation n’a pas été communiqué, on sait que la poste rentrera au capital à hauteur de 10% de la jeune start-up. C’est la première fois que la Banque postale prend directement une participation dans une Fintech; le montant serait « peu significatif » à l’échelle de la banque publique.

Créer des passerelles avec ses clients qui souhaient se lancer au niveau professionnel constitue donc une nouvelle opportunité de développement pour le groupe bancaire. Ainsi, dans un communiqué commun, les deux entreprises annoncent:

La Banque Postale et WeShareBonds espèrent ainsi ouvrir une voie qui permettra de traiter la difficulté actuelle à financer rapidement les PME, au même titre que les ETI ou les grands groupes. »

Le financement de l’économie réelle est donc devenu possible grâce à cette nouvelle alliance de deux experts dans leurs domaines respectifs. Le cofondateur et directeur général de WeShareBonds, Cyril Tramon, passé par JPMorgan, confie :

« Nous cherchions un partenaire qui partage notre vision et qui puisse nous accompagner dans notre développement. La Banque Postale est une institution emblématique et reconnue pour son goût pour l’innovation. »

Fondée en juillet 2015, la jeune start-up n’est pas réellement novice dans le domaine financier, puisqu’elle a déjà effectué plusieurs de levées de fonds auprès d’une cinquantaine de Business Angels, dont 600.000 euros pour son financement propre et 3,2 millions pour alimenter un fonds de crédit destiné à cofinancer tous les emprunts obligataires de la plateforme.

Bravo aux deux acteurs pour cette nouvelle alliance.

Yvan Dupuy

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Noter cet article

Auteur: Yvan Dupuy

Fondateur de Neoproduits, Webmarketeur & Infopreneur, Yvan est également passionné de référencement. Il décortique pour vous l'actu du e-commerce et des nouveaux concepts lancés sur internet.

Partager Cet Article
4 Partages
Tweetez2
Partagez1
+11
Partagez
Stumble