Logiciels: le segment du filtrage en plein boom, face aux demandes de censures sur internet

censure-Internet

Chères lectrices, chers lecteurs,

Si au niveau européen, la censure sur internet est très souvent utilisée en entreprise pour garantir une bonne productivité des salariés, elle est une norme dans la plupart des pays du Moyen-Orient et de l’Afrique du Nord.Au sein même de ces régions, on trouve différents niveaux de censure: très partielle au Maroc, alors que le niveau est élevé pour des pays comme la Syrie,le Barhein, ou le Yemen, pour tous les sites à tendance politico-religieuse. Mais qui en sont les acteurs ?

 

Le marché du filtrage et les principaux acteurs

Pour les zones du moyen Orient, on retrouve principalement deux acteurs du logiciel de Filtrage. Pour le Barhein, l’Arabie Saoudite, ou Oman, on retrouve le célèbre produit de Mac Afee “Mac Afee Smart Filter”. Au Qatar et dans les Emirats Arabes Unis, c’est le logiciel Américain Netsweeper qui est en place. (qui succède en lieu et place à Websense).

En chine, et en Europe, on retrouve essentiellement les même acteurs sur le marché, que ce soit dans les entreprises, mais aussi les bibliothèques ou les écoles. Très souvent, ce sont le sites de type pornographiques qui sont filtrés pour les lieux publics. Pour les entreprises, on retrouve bien souvent les réseaux sociaux, ainsi que les sites de divertissements divers (Deezer, Youtube…)

Quant une loi Américaine influe sur le marché

La loi américaine pour la liberté de l’internet va dans le sens inverse de la tendance florissante du marché des logiciels de censure, comme ceux de Mac Afee ou Websense, qui, de plus, sont Américains.

Cependant, bien qu’une mise en garde ait été fait à ces sociétés pour ne pas entraver la liberté sur internet, aucune obligation législative ne leur a été réellement imposée. Seul Websense à d’ores et déjà pris cette mesure à la lettre, interdisant l’utilisation de son logiciel sur son propre marché, donc aux Etats-Unis (!). Les cas comme Websense sont d’ailleurs rarissimes dans la prise en compte d’un loi.

Jilian York (centre berkman pour l’internet et la société) affirme sur ce sujet: “Si le but du programme pour la liberté de l’internet est, comme l’a exprimé Hillary Clinton, d’exporter la liberté du Net, peut-être faut-il commencer par ne plus exporter la censure de l’Internet.

Tout le dilemme est donc de savoir si , sous prétexte d’une loi éthique, on peut empêcher la libre marche d’un marché existant, et freinant artificiellement l’offre et la demande ?

Récemment, en France, la mise à disposition du haut-débit a incontestablement favorisé les téléchargements volumineux, comme les films et autres concerts, bien souvent dans le désintérêt des maisons d’éditions, et des auteurs eux-mêmes.

Pour vous, l’éthique doit-elle entravé le marché ? dans quelles limites ?

Bien à vous,

Yvan Dupuy

 

 

 

 

Noter cet article

Auteur: Yvan Dupuy

Fondateur de Neoproduits, Webmarketeur & Infopreneur, Yvan est également passionné de référencement. Il décortique pour vous l'actu du e-commerce et des nouveaux concepts lancés sur internet.

Partager Cet Article
0 Shares
Tweet
Share
+1
Share
Stumble