start-up Hume

Chères lectrices, chers lecteurs,

Drôle d’aventure pour la start-up Lyonnaise Hume. Alors qu’ils sont âgés de 16 ans, trois copains décident de racheter un mini-centre informatique à une société qui fermait. Quelques années plus tard, Victor Ducoulombier et Pierre Storaci , 20 ans, sont à la tête de la start-up Hume, suite au succès rencontré.

Mettre en déport un ordinateur virtuellement

Au début de leur aventure, les jeunes informaticiens lyonnais n’imaginaient pas se lancer dans le monde du cloud computing.

« Au début on voulait juste s’amuser, il n’y avait pas de but commercial. Notre projet était de faire de la sauvegarde de données, ensuite cela a évolué vers le cloud computing »

Le principe est simple mais efficace: déporter un ordinateur virtuellement vers tout autre support, afin d’obtenir une puissance externe, sans pour autant prendre des ressources à l’ordinateur.

Ainsi est-il possible de faire fonctionner un jeu ou un logiciel demandant de grandes ressources, même sur un netbook ou une tablette. Les seuls prérequis sont de posséder un ping stable, avec au moins 4 mégabits par seconde.

Un cloud qui permet donc d’accéder aux fichiers lorsque l’ordinateur ou le support est éteint. Les serveurs sont quant à eux accrédités secret défense, avec un double encryptage, AES et RSA.

Une incubation en 2018 à Lyon

Hume a été incubée en 2018 à 1kubator à Lyon, depuis juin 2018, alors que les deux jeunes chefs d’entreprise passaient leur baccalauréat. De quoi leur permettre d’obtenir un soutien financier de 25000 euros, et 1 an d’accompagnement.

Ils ont rapidement pu avoir accès à des partenariats avec OVH et Google, qui leur sous-louent des serveurs. Si les configurations peuvent être modulables en direct, elles possèdent également une large configuration maximale: 140 cœurs, 2840 Go de Ram et 4 cartes graphiques V100 de 32 Go. Selon la puissance choisie, le service est facturé entre 2 et 14 euros de l’heure.

Dès le lancement du service, le succès a été immédiat: en mai 2019, ce sont près de 1300 personnes qui se sont inscrites en deux jours. La levée de fonds effectuée en septembre 2019 à quant à elle permis l’embauche d’une dizaine de développeurs.

Avec un chiffre d’affaires de 1,5 millions d’euros, Hume vise de gros marchés, comme la Suisse, l’Europe, et la Belgique d’içi 2020.

Yvan Dupuy