A Lille, les jeunes diplômés ont désormais leur propre incubateur nommé Alacrité

Lillles

Chères lectrices, chers lecteurs,

Ces deux dernières années ont donné lieu à la naissance de nombreux incubateurs. Du coté Lillois, on pense aux jeunes diplômées qui ont l’envie d’entreprendre, avec le lancement d’un incubateur dédié, baptisé Alacrité. Sa particularité est qu’il est très orienté à l’international, et possède une ramification forte auprès des grands industriels.

Accompagner une quizaine de start-ups prochainement

C’est le Holding Wesley Clover, qui a déjà oeuvré pour le Canada, le Royaume-Uni et la Turquie, qui a décidé de mettre la main à la poche. Sir Terence Matthews a décidé d’implanter Alacrité dans le quartier d’Euralille.

Le leitmotiv d’Alacrité est donc d’accompagner la croissance de jeunes pousses Lilloises, mais aussi les projets innovants dans “des services numériques et des télécommunications à fort contenu logiciel”.

Dans les cinq prochaines années, ce sont près de 15 start-ups qui seront accompagnées par l’incubateur. En terme de finances, Alacrité sera doté d’un capital de 8,5 millions d’euros, et aura le soutien de du fonds French Tech Accélération, soutenu lui même par BPI France.

Concernant cette évènement, le groupe précise dans un communiqué de proposer: « une année startupique”, à l’issue de laquelle, en cas de succès, ils créeront leur entreprise, obtiendront un financement d’amorçage et se verront attribuer une part du capital au titre de leurs efforts”.

Yvan Dupuy

Enregistrer

Noter cet article

Auteur: Yvan Dupuy

Fondateur de Neoproduits, Webmarketeur & Infopreneur, Yvan est également passionné de référencement. Il décortique pour vous l'actu du e-commerce et des nouveaux concepts lancés sur internet.

Partager Cet Article

Poster Un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

18 Partages
Tweetez8
Partagez2
+11
Partagez7
Stumble