Mishpay
l’application Mishipay

Chères lectrices, chers lecteurs,

Parmi les start-ups qui souhaitent concurrencer Amazon Go, nous avions déjà évoqué Mo-Ka. Concernant ces autres prétendants, nous découvrons aujourd’hui Mishipay. Cette dernière résume son concept en trois mots: « Scan, Pay, Leave ». Scanner, payer avec l’application et vaquer à vos occupations si nous traduisons.

Éviter les contraintes des files d’attente

Grâce à son application, Mishipay compte répondre à ce qu’il y a de plus pénible pour les clients: faire la queue aux files d’attentes. Une contrainte qui a fait perdre au retail européen 34 milliards de dollars en 12 mois seulement, les clients préférant sortir que de faire la queue.


« Or, notre solution permet de payer en seulement 20 secondes à une minute »

Mustafa Khanwala, CEO de  Mishipay

Une solution de magasin sans caisse qui vient donc contrer directement Amazon Go, avec une solution à marque blanche.

Un outil de pilotage aux retailers

Le dirigeant de Mishipay affirme également que, hormis le fait de présenter une alternative à la caisse traditionnelle, sa solution propose un outil de pilotage aux retailers: « Notre solution permet un suivi en temps réel des achats, de voir ce qu’ils scannent et ce qu’ils achètent vraiment » ajoute-t-il.

Selon lui,4,8% des clients d’un magasin équipé par la solution (avec notamment les étiquettes rfid) l’utilisent déjà, avec une moyenne d’achat de 2,5 produits. Parmi ses clients, on peut d’ores et déjà citer plusieurs grands comptes, à savoir Leroy Merlin, Decathlon Netherlands. Elle compte bien évidemment ne pas s’en arrêter là, et signer de nouveaux contrats.

Parmi les derniers clients qu’elle vient d’acquérir, nous pouvons citer MediaMarktSaturn, la chaine Allemande d’électronique Grand Public. La solution Sature Smarpay a été déployée en décembre 2018, dans l’un des plus grand magasin du monde (18000 mètres carrés), avec une gamme de 18000 produits. La même année, le magasin avait mené une expérimentation sans passage en caisse, grâce à cette solution.

Démonstration de la solution déployée chez Saturn

La start-up emploie actuellement 28 employés, et est présente au Royaume-Uni, Inde, Allemagne, mais aussi en Belgique et en France.

Elle prévoit également une levée de fonds de série A dans les prochains mois.

Yvan Dupuy