robot anyrobotics
© ANYbotics

La start-up Suisse Anybotics a fait forte impression lors de la World Robot Conférence qui se tient actuellement à Pékin. Elle y a en effet dévoilé son nouveau quadrupède baptisé Anymal C, qui est destiné à l’inspection des sites industriels.

Un engin pour inspecter les sites industriels difficiles

Pou rappel, la jeune pousse a été créée en 2016 par des élèves de l’Ecole Polytechnique Fédérale de Zurich. Cette nouvelle version du robot fait suite aux versions précédentes ANYmal Alpha et ANYmal B conçus respectivement en 2015 et 2018.

Destiné aux milieux industriels difficiles, cette nouvelle mouture devra aller là où les humains ont un accès difficile pour la maintenance préventive ou curative des machines industriels. On peut par exemple citer les plateformes pétrolières ou bien encore des industries disposant de nombreux conduits étroits devant être inspectés (prévention de fuite par exemple).

Ce robot est capable de monter ou descendre des marches d’escalier, et est capable de détecter d’éventuelles défaillances ou anomalies. La start-up Zurichoise vise avant tout les industries pétrolières, mais aussi celles du gaz et l’énergie.

« Pour éviter qu’elles ne tombent en panne, les installations doivent être surveillées et inspectées régulièrement, précise ANYbotics dans un communiqué. La collecte manuelle de données par des inspecteurs est fastidieuse et sujette aux erreurs dans un environnement potentiellement dangereux […] Les problèmes tels que les fuites, la présence de rouille, les points chauds ou les pièces manquantes sont difficiles à détecter« .

Un équipement en hautes technologies

Anymal C est doté des dernières technologies, à savoir des microphones, capteurs thermiques, et caméras grand angle, mais aussi des détecteurs de gaz et d’objets. L’évaluation de son environnement se fait grâce à des lidars et une caméra PTZ , lui permettant de bénéficier d’une vue à 360°.

Il est ainsi capable d’évaluer en temps réel son environnement. Entièrement étanche à l’eau et à la poussière, il est également équipé d’un projecteur à LED. IL peut aussi porter une charge de 10 kilos, et se déplace à une vitesse d’un mètre par seconde. Son avantage majeur est qu’il est également capable de se recharger tout seul au bout de deux heures, sur une station d’accueil.

Anymal C est en phase de commercialisation et sera disponible sur le marché d’ici la fin de l’année. IL sera également doté d’un détecteur de présence humaine. Il ne sera cependant pas en concurrence direct avec le chien Spot de chez Boston, qui lui est plutôt spécialisée dans la traction de produits lourds.

Yvan Dupuy