Vochi est une start-up Biélorusse spécialisée dans la vision par ordinateur. A l’origine de la création d’une application de montage vidéos pour les téléphones mobiles, elle annonce une levée de fonds de l’ordre de 1,5M$. Le principal fond impliqué, est Genesis Investments, basé en Ukraine.

Le contenu vidéo: un domaine en plein essor

Avec des utilisateurs comme la plateforme Tik-Tok, le domaine du contenu vidéo est en plein essor. Elle souhaite à ce titre créer une application vidéo mobile permettant aux créateurs de se démarquer, tout en simplifiant le montage vidéo.

Avec l’aide d’un algorithme de segmentation vidéo basé sur la vision par ordinateur, l’application vous permet d’appliquer des effets sur des objets uniques dans vos vidéos, ouvrant de nombreuses opportunités pour créer quelque chose d’unique.

Les utilisateurs peuvent mélanger différents styles, et jouer aussi avec différents scénarios. Toutes les opérations s’effectuent en temps réel, ce qui permet de visualiser la vidéo, avant de commencer son partage via un téléchargement.

Proposer de la valeur ajoutée aux différents utilisateurs

Le contenu vidéo étant très tendance, il donne donc lieu à une forte demande d’outils de création et de personnalisation. Son créateur, Mr Lesun a déclaré: «C’est là que nous pouvons apporter de la valeur aux créateurs de contenu – qu’ils soient professionnels ou amateurs – en proposant une plate-forme de montage vidéo avec autant d’outils et d’effets que possible. Nous le voyons comme un studio d’édition de contenu dans la poche d’un utilisateur ».

Elle proposera par exemple différents effets, autocollants et filtres qui pourront être appliqués aux vidéos. Mr Lesun affirme qu’elle se différencie des autres applications de par son fonctionnement: «L’application utilise des algorithmes de segmentation d’objets qui permettent aux utilisateurs de modifier des objets uniques dans la vidéo. Cela permet aux utilisateurs d’appliquer des effets de haute qualité sur des objets uniques dans des vidéos 1080p en temps réel”.

Ainsi, les créateurs de contenu pourront partager leurs créations sur Facebook et autres réseaux sociaux, si ils n’aiment pas les stocker dans la galerie de leur téléphone.

Vochi n’a toutefois pas donné d’orientation précise quant à l’utilisation de ces fonds, même si tout porte à penser qu’ils seront destinés au développement de l’application et à sa commercialisation.

Yvan Dupuy

Source