siège shopee
crédits photos: Shopee

Drôle de parcours pour la start-up Singapourienne Shopee. Depuis sa création en 2015, le site de e-commerce est devenu le plus visité en Asie du Sud-Est. Son application est elle aussi plébiscitée, en se classant au sommet en terme de téléchargements et d’utilisateurs actifs dans la région.

Être en retard: une stratégie payante

Contrairement à ses concurrents qui se sont concentrés au départ sur la mise en place de plate-formes de e-commerce, Shopee a adopté une stratégie différente. Elle a au départ lancé une application mobile pour exploiter le taux de pénétration mobile élevé en Asie du Sud-Est.

Pour Shopee, être en retard lui a permis de voir tout ce qui se passait , entre autre quelles sont les tendances, et voir comment faire mieux que ses concurrents. Une stratégie d’observation payante donc.

En Asie du Sud-Est, elle est en concurrent avec des acteurs locaux comme Lazada d’Alibaba, ou bien encore Tokopedia, qui surfent sur la vague du commerce électronique en Asie, stimulé par l’adoption massive du paiement numérique parmi les 100 millions d’internautes de la région.

Une start-up exploitée par l’acteur du numérique Sea

C’est la Blue Chip Sea qui exploite la start-up Shopee. Cette dernière a su s’imposer dans le paysage technologique de l’Asie du Sud-Est, en exploitant et en créant des jeux PC et mobiles sous la marque Garena avant de se lancer dans le commerce électronique.

Parmi les stratégies clés utilisées par Shopee pour conquérir les marchés locaux, exploiter la géolocalisation avec une stratégie clientèle spécifique via l’application s’avère payante.

Cela permet à la société d’introduire des fonctionnalités spécifiques au marché qui plaisent aux utilisateurs dans chacun de ses sept marchés – Singapour, Indonésie, Malaisie, Thaïlande, Taïwan, Vietnam et Philippines.

En Indonésie par exemple, la société a lancé une section dédiée de produits et services islamiques, pour répondre au marché Musulman majoritaire. Autre exemple d’adaptation au marché, elle a mis en place pour la Thailande et le Vietnam, Shopee propose des boutiques en ligne qui vendent des articles sélectionnés par les plus grandes célébrités. Dans ces pays, les mentions de célébrité favorisent les ventes, car elles sont preuves de crédibilité.

« Nous parlons de l’Asie du Sud-Est en tant que région, mais chaque pays est très différent – de la langue qu’ils parlent et des devises qu’ils utilisent, et même en termes de pouvoir d’achat », a déclaré Zhou, qui a reconnu que la personnalisation spécifique au pays nécessite  » beaucoup plus de travail, car Shopee doit avoir des équipes locales dans chaque pays « 

Tout comme Amazon, Shopee permet aux marques de vendre directement aux clients, avec son concept « Shopee Mall ». Cela permet aux petits vendeurs de la région de se faire connaître, et d’exploiter des réseaux sociaux comme Facebook ou Instagram.

La marque devra toutefois poursuivre ses efforts, dans un marché qui est encore dominé par Lazada, qui domine l’ensemble de l’Asie du Sud-Est.

Yvan Dupuy

Source