Paris-La Défense lance son accélérateur de start-up baptisé S’Lab

paris-la-defense-s-lab

Chères lectrices, chers lecteurs,

Lydia Bertelle, Co-Directrice à la transformation digitale au sein de Paris La Défense déclare au sujet du lieu: « Paris La Défense est un territoire start-up friendly ». Cet ainsi que ce jeudi 22 novembre, le quartier d’affaires à lancé son accélérateur de start-ups. Baptisé SLab, en référence au mot anglaise signifiant Dalle, son tu est de rapprocher les investisseurs et les entrepreneurs présent dans le quartier d’affaires.

S’Lab: Une nouvelle brique d’innovation

Cette nouvelle entité s’inscrit en réalité dans le projet de mobilité et du BIM. En effet, Paris La Défense a décidé de faire venir cet accélérateur au sein même de ses équipes, puisqu’elle vont rejoindre le Hub, ses nouveaux locaux situés dans la tour Coeur Défense. L’établissement souhaite en effet « élargir l’éventail de solutions dont il dispose pour remplir l’ensemble de ses missions et faire évoluer ses équipes internes avec de nouvelles façons de travailler ».

Ainsi, les start-ups auront accès à « un territoire et une communauté pour se développer, puisque l’établissement Paris La Défense est gestionnaire du quartier« . En le rejoignant, elles auront accès à une infrastructure spécifique, mais aussi à de nombreux partenaires, ainsi qu’à un réseau d’entreprises. Ainsi , l’accélérateur S’Lab cherche en priorité des start-ups ayant comme d’activité la smart city, ou les nouveaux modes de travail (future of work).

Un mode de fonctionnement à peaufiner

C’est sur l’empirisme que S’Lab veut batir son expérience. Autrement dit, elle fera évoluer son mode de fonctionnement par l’apprentissage et l’expérience qu’elle a. Précisons que S’Lab ne fonctionne pas en mode promotions, que le font déjà de nombreux accélérateurs. Comme le précise Lydia Bertelle, » l’accélérateur définit avec la start-up  la durée de contrat nécessaire pour qu’elle puisse tester sa solution ».

Pour son lancement, l’accélérateur S’Lab a déjà sélectionné deux jeunes pousses dans le secteur des modes de travail. Ainsi, Bazimo développe une plateforme collective de pilotage de parcs immobiliers. Geoide a de son coté développé l’hyperviseur des systèmes d’exploitation qui collecte et agrège les données collectées par  les 14 000 capteurs situés dans le quartier. Mobiliwork veut quant à elle développer la mobilité dans les entreprises. Citons aussi Mailoop qui développe un outil de digitalisation interne. Comeet veut quant à elle favoriser les points de contact entre les employés, hors de tours de La Défense.

Dans quelques mois, un comité devrait se réunir pour retenir de nouveaux candidats.

Yvan Dupuy

Paris-La Défense lance son accélérateur de start-up baptisé S’Lab
Noter cet article

Auteur: Yvan Dupuy

Fondateur de Neoproduits, Webmarketeur & Infopreneur, Yvan est également passionné de référencement. Il décortique pour vous l'actu du e-commerce et des nouveaux concepts lancés sur internet.

Partager Cet Article