fondateurs Yodel

La start-up Autrichienne Yodel.io a mis au point un système de réceptionniste numérique pour aider les PME et autres petites entreprises à gérer les appels entrant et sortant. Pour y parvenir, elle a reçu un financement initial de 1 million de dollars.

Plusieurs investisseurs dans la boucle

Parmi les fonds participant à l’opération financière, citons EXF Alpha, le fonds du Super Angels Club européen. D’autres investisseurs individuels et anonymes ont pris part à l’opération. Grâce à cette opération, la start-up compte ouvrir un bureau à New York, bien qu’étant déjà présente à Londres, Vienne, et San Francisco.

A la base, la jeune pousse est issue de Seedcamp (2016). Sa technologie se concentre autour d’un réceptionniste numérique , qui se connecte aux applications de discussions en groupe, telles que Slack, Zapier ou bien encore Drift, afin d’aider les petites entreprises pour à gérer les appels plus efficacement. Il s’agit, en quelque sorte, de transposer une technologie déjà existante pour les grandes entreprises, mais à un cout moindre.

D’ailleurs, cette technologie peut faire penser à Calljoy, service récemment lancé par Google. Yodel affirme d’ailleurs que son produit est meilleur, et qu’il est déjà utilisé par plus de 2 000 PME dans 30 langues et dans 47 pays.

En fait, les deux technologies permettent de transcrire des appels, de gérer ceux entrant via une réponse «humaine», les journaliser , ainsi que de les identifier et de les enregistrer.

Des fonctionnalités supplémentaires pour Yodel

Yodel mentionne que sa technologie permet également aux sociétés de proposer des réponses préenregistrées personnalisables et que sa capacité intellectuelle est en mesure de demander le motif de l’appel et de le traiter en conséquence.

« Les PME sont coincées dans les systèmes téléphoniques anciens qui manquent de flexibilité. En même temps, les clients des PME ne reçoivent pas le support qu’ils attendent par téléphone, ils veulent les processus et les systèmes des multinationales, sans tenir compte des coûts d’arrière-plan. « 

Yodel running
Le logiciel Yodel en train de prendre en charge un appel

Ainsi, les deux co-fondateurs affirment qu’en utilisant leur modèle, les entreprises pourront proposer aux clients des services de réception d’appels d’une plus grande qualité, avec plusieurs options.

En terme de monétisation, Yodel facture un siège par mois. Cela comprend un numéro de téléphone par utilisateur, un nombre illimité de minutes entrantes et un crédit d’appel pour les appels sortants. Des frais supplémentaires sont facturés pour davantage de minutes sortantes et de numéros de téléphone supplémentaires. Selon les fonctionnalités, l’abonnement est de 25 $ par mois ou 35 $ par mois.

Yvan Dupuy

Source