La start-up Ynsect lève 125M$ pour transformer la filière agroalimentaire

Chères lectrices, chers lecteurs,

La start-up de l’agritech Ynsect produit des aliments à base d’insectes, destinés au marché de l’alimentation animale. Cette dernière envisageant d’ouvrir un second centre de production près d’Amiens, elle annonce une levée de fonds de l’ordre de 125 millions de dollars.

Une alternative à l’épuisement des ressources terrestres ?

En 2050, près de 10 milliards d’humains devront se nourrir, face à des ressources terrestres en voie d’extinction, puisque nous vivons à crédit sur celles-ci. Il devient donc urgent de réinventer la filière agroalimentaire, et notamment en en créant de nouvelles. C’est le défi que c’est fixé la start-up Ynsect, qui séduit de plus en plus d’investisseurs.

BPI France, Astanor Ventures, Idinvest Partners, Talis Capital Finascure, et Compagnie du bois Sauvage ont ainsi injecté 125 millions de dollars dans la jeune pousse. Depuis sa création, elle a déjà levé plus de 175 millions d euros, et ne compte pas s’arrêter en si bon chemin.

Construire la plus grande ferme d’insectes au monde ?

Grâce à cette levée de fonds, Ynsect devrait pouvoir réaliser le projet qui lui tient le plus à cœur, à savoir construire la plus grande ferme d’insectes au monde, près d’Amiens. Cette dernière viendra s’ajouter à celle existant déjà dans le Jura (créée en 2016), qui permettra à la start-up de répondre aux besoins grandissant des marchés Européens en terme d’alimentation animale.

Des ambitions à l’international existent aussi, avec l’Amérique du Nord en terrain de jeu.


« Le niveau d’ambition de ses fondateurs est remarquable et le procédé de production est expansible de façon inhérente. Ce sont les éléments clés de toute entreprise AgTech en développement, qui confèrent à l’équipe la capacité de produire l’impact et le changement systémique que nous recherchons dans nos investissements. Nous croyons fermement qu’Ÿnsect a tout ce qu’il faut pour devenir un leader mondial du marché des protéines alternatives. »


Eric Archambeau, cofondateur d’Astanor Ventures

C’est en 2011, qu’Antoine Hubert , PDG et Ingénieur agronome, a eu l’idée de créer une nouvelle solution pour le milieu agroalimentaire, avec ses associés Jean-Gabriel Levon, Alexis Angot et Fabrice Berro.

Le produit phare de la marque est le molitor, néologisme désignant un ver de fraine, permettant de créer deux autres produits: YnMeal, un nutriment pour les animaux, et YnFrass, un fertilisant de haute qualité.

Une start-up de l’Agtech à fort potentiel.

Yvan Dupuy

Noter cet article

Auteur: Yvan Dupuy

Fondateur de Neoproduits, Webmarketeur & Infopreneur, Yvan est également passionné de référencement. Il décortique pour vous l'actu du e-commerce et des nouveaux concepts lancés sur internet.

Partager Cet Article