réseau neuronal
Crédits: Pixabay

Accoutumée à l’utilisation de l’intelligence artificielle pour le retail, la start-up Verteego veut s’attaquer au segment de la santé. Elle souhaite plus particulièrement pouvoir prédire les crises d’épilepsie, grâce à un programme de recherche sur 5ans.

600 000 personnes épileptiques en France

On décompte à l’heure actuelle près de 600 000 personnes en France qui sont atteintes d’épilepsie, dont plus de la moitié ont des enfants, d’après l’Inserm ( Institut national de la santé et de la recherche médicale).

Il existerait environ 50 syndromes épileptiques, définis en fonction de l’âge d’apparition et de leur cause sous-jacente. Pour les personnes en souffrant et leur entourage, l’angoisse est la même: ne pas savoir quand une crise va survenir. c’est sur cette problématique que Verteego veut se pencher.

A ce tire, la start-up a lancé un programme de recherche sur cinq ans baptisé « Predilepsy », financé à hauteur de plus de 400 000 euros. Plusieurs acteurs ont souhaité participé financièrement, à ce projet, aussi bien privés que publics : Constellation, Emotic, Explore, Le Hangar à Paname, La Fourchette, TripAdvisor, The Links et Talenco mais également l’Inserm, le Centre hospitalier universitaire (CHU) de Rennes et l’hôpital Necker.

l’enjeu de la portabilité autour de la maladie

Le but premier du projet est de fournir un dispositif portable capable de de prédire le moment où une cirse va survenir avec grande précision, et avertir en conséquent le patient et ses proches.

« Dans un premier temps, nous allons travailler sur des algorithmes de prédiction pour ‘les crises d’épilepsie d’absence’ durant lesquelles les malades ne peuvent ni parler ni enregistrer de nouvelles informations »

Rupert Schiessl, CEO de Verteego

La portabilité d’un dispositif reste toutefois l’enjeu majeur, car actuellement les données proviennent d’électroencéphalogrammes effectués en milieu hospitalier.

Yvan Dupuy