klaxoon

Chères lectrices, chers lecteurs,

Vendant des outils destinés à dynamiser les réunions, la start-up Rennaise Klaxoon annonce une levée de fonds de l’ordre de 50 millions de dollars. Une annonce faite jeudi, qui devrait lui permettre principalement d’accélérer sa croissance à l’international.

Plusieurs fonds impliqués

Plusieurs fonds d’investissement sont impliqués dans cette levée de fonds: Idinvest et Sofiouest (groupe Sipa Ouest-France), la BPI ainsi que le fonds américain White Star Capital. Malgré tout, c’est le fondateur, Mathieu Beucher, qui garde le contrôle financier de l’entreprise, ainsi que ses associés habituels.

En terme de chiffre, la start-up Rennaise compte déjà près d’un million d’utilisateurs, dans près de 1500 organisations clientes. Elle ne souhaite cependant pas communiquer sur son chiffre d’affaires, préférant rassurer quant à sa rentabilité.

Le concept de Klaxoon est de dynamiser les réunions, en les rendant moins soporifiques. Elle commercialise des objets physiques pour les réunions, et propose des premiers abonnements à partir de 19 euros par mois.

Des embauches de prévues

Grâce à cette opération financière, l’entreprise prévoit d’embaucher une centaine de personnes.Elle compte accélérer également ses projets de recherche, et son développement à l’international, principalement en Amérique du Nord et en Europe.

Elle souhaite, en outre, que sa marque devienne une référence en la matière, et qu’elle devienne « un grand acteur de l’économie numérique ».

Mathieru Beucher, son fondateur, a ajouté: « Il faut que Klaxoon devienne la marque associée aux réunions ».

Yvan Dupuy