Dilepix cofondateurs
Les cofondateurs de Dilepix, Aurélien Yol et Alban Pobla en 2018

Chères lectrices, chers lecteurs,

La start-up Dilepix surfe sur la vague du marché à fort potentiel de l’AG Tech. Elle entend en effet exploiter l’intelligence artificielle pour sa plateforme cloud qui permet d’analyser automatiquement les images prises par un robot, une caméra ou un drone prise dans un champ ou un bâtiment d’élevage.

L’implication de fonds et business angels

Le cofondateur tient d’abord à préciser les particularités de sa technologie: « Notre algorithme permet de détecter et localiser avec précision dans l’espace les menaces et opportunités végétales et animales. Et de générer automatiquement des alertes »

Une technologie à laquelle s’intéresse les fonds d’investissement et les business angels. Parmi ceux participant à l’opération, citons le fonds régional Breizh-up, le crédit Agricole Ille-et-Vilaine Expansion, Sofimac Innovation, ou bien encore IT Translation. Deux Business Angels, Eric Lalardie et Christophe Duhamel , qui ont notamment participé au développement du site Marmiton, mettent également la main au portefeuille.

Renforcer ses équipes avant tout

Grâce à ces nouvelles capacités financières, Dilepix compte avant tout renforcer ses équipes. Une opération déjà effectuée en fin d’année dernière, puisqu’un premier salarié à été recruté en décembre 2018. Trois autres recrutements sont prévus d’ici la fin de l’été. Des effectifs qui devraient atteindre 15 à 20 salariés d’ici fin 2020.

Plusieurs profils sont recherchés, à savoir un commercial, un spécialiste en marketing, mais aussi des ingénieurs et des développeurs. Des recrutements nécessaires pour développer une version embarquée de sa technologie. Une étape qui vient marquer son ambition de nouer des partenariats avec des équipementiers agricoles.

Dilepix va aussi poursuivre ses travaux de recherche dans la robotique par la vision. Elle souhaite en effet « Intégrer du contrôle robotique par la vision au sein de nos solutions nous permettra, à terme, de pouvoir cartographier et agir en temps réel de manière automatique sur les menaces ou opportunités détectées. »

Une démarche qui lui a valu d’être lauréate du concours i-Lab en 2018. A l’origine incubée par le Village by CA d’Ille-et-Vilaine, elle vient aussi d’intéger le programme Deeptech North America – Netva de Bpifrance.

Yvan Dupuy