vite mon marché
l’équipe de vite mon marché

Chères lectrices, chers lecteurs,

Spécialisée sur le marché de la livraison en circuit court, la start-up Nantaise Vite Mon Marché veut se démarquer par sa politique de délais. Grâce à un process logistique élaboré, elle peut livrer des produits frais et locaux dans l’heure suivant la commande.

Une levée de fonds de 2,3 millions d’euros

Grâce à la levée de fonds de 2,3 millions d’euros qu’elle a effectué, la jeune pousse Nantaise va pouvoir déployer son service de livraison à domicile de produits frais et locaux.

Sur un secteur devenu très concurrentiel, elle veut mettre en avant un service livraison ultra-rapide pour pouvoir se démarquer de la concurrence. Concrètement, Vite Mon Marché s’alimente plusieurs fois par semaine auprès de producteurs locaux. Elle dispose pour cela d’une flotte de camions ambulants rattachés à une zone de livraison. Ainsi, lorsque le client passe sa commande en ligne, le client est connecté directement au stock du camion ambulant présent dans son quartier géographique.

« Notre système nous permet de nous adapter à la vie des clients urbains et périurbains en leur apportant un marché certifié local et bio et livré à domicile« ,

Reynald Naulleau – Confondateur de la start-up

Une offre locale sur mesure

Sur sa plateforme, Vite Mon Marché propose une offre variée, composée de fruits et légumes, de produits frais d’épicerie. Depuis peu, et pour faciliter le quotidien de français disposant de peu de temps, elle propose aussi des plats préparés.

Son business modèle est relativement simple, puisque sa marge s’effectue entre son prix d’achat chez le producteur, et le prix de vente chez le consommateur. Le positionnement prix est, selon Reynald Naulleau un point fort, puisque ce dernier précise: « être au même prix voire pour moins cher que les magasins spécialisés dans le bio« , avec un modèle qui « rétribue bien mieux les producteurs »

Une aubaine pour les producteurs locaux Nantais, qui sont environ une trentaine à avoir été choisit par la start-up en tant que fournisseur. Ainsi, la jeune pousse offre 85% de produits locaux et 65% de produits bio.

Historiquement, la jeune pousse a été fondée en 2017, sous le nom de Zgoat. Le printemps 2018 marque pour elle un tournant majeur, car c’est la période à laquelle elle fait aboutir son offre de livraison dans l’heure. Depuis, le succès est au rendez-vous, elle a réalisé en 2018 un chiffre d’affaire de 300 K€ avec un volume de 1000 livraisons mensuelles, avec 3 camions. Depuis cette période, le volume de livraison de la start-up a triplé, avec 5 camions ambulant, et 500 livraisons par semaine.

S’implanter dans d’autres villes

Grâce à cette levée de fonds effectuée auprès du fonds West Web Valley, mais aussi de Go Capital (déja présent en 2018), la jeune pousse entend, dans les 18 mois à venir, tripler son activité sur Nantes, et étendre son périmètre sur l’agglomération.

Elle emploie actuellement une dizaine de salariés, et compte recruter 10 nouveaux collaborateurs d’ici la fin 2019. Parmi les futures villes en point de mire, Rennes et Bordeaux sont sur la top liste.

Yvan Dupuy