La start-up du sport hippique Seaver lève 1,8 million d’euros pour y démocratiser l’iot

Seaver-1.docx-680x365_c

Chères lectrices, chers lecteurs,

Développant un objet connecté dédié au monitoring des performances et de la santé des chevaux, la start-up Seaver veitn d’effectuer une levée de fonds d’un montant de 1,8 million d’euros. Un montant qui sera utilisé pour doper sa R&D, mais aussi déployer la commercialisation de son produit en France et dans 5 autres pays.

Une start-up créee en 2016

Zakaria Antar et Pierre-Yves Lalo sont les fondateurs de Seaver.Cette dernière a développé une sangle connectée capable d’accompagner les cavaliers quelquesoit leur niveau.

Grâce à elle, les cavaliers peuvent suivre la santé de leur cheval, mais aussi l’évolution de leur performance. Pour ce faire, 5 capteurs sont directement intégrés dans la sangle, et une application mobile dédiée est couplée à la technologie.

Plusieurs données peuvent être suivies en temps réel, comme la vitesse, la santé du cheval, la fréquence cardiaque ou respiratoire de leur cheval.

Zakaria Antart déclare à ce sujet:

Les trackers d’activité pour l’humain commencent à s’imposer dans les usages. Il était aberrant que la technologie n’ait pas encore fait son entrée dans le milieu du cheval.

La star-up a déjà récolé 140 000 euros a travers deux campagnes de crowdfunding sur Kickstarter et Indiegogo. SOn nouveau tour de table de 1,8 million d’euros a été effectué auprès de GO Capital, Normandie Participation, Crédit Agricole Normandie, Normandie Business Angels, Horse Angels et d’investisseurs privés.

Cette opération lui permettra de lancer un programme R&D sur 18 mois axé sur la biomécanique et la physiologie du cheval. Le développement commercial est également visé dans de nouveaux pays come la France, les États-Unis, l’Allemagne, le Royaume-Uni, la Belgique et les Pays-Bas.

Monsieur Antar donne plus de détails quant à cette opération:

« Cette levée nous permettra de poursuivre le travail commencé il y a voilà deux ans, dont le but est de révolutionner la façon dont nous faisons de l’équitation et nous occupons de nos chevaux. Une manière, aussi, de faire un pas de plus dans la compréhension de ce formidable animal “ 

Seaver vise 3000 utilisateurs pour 2018, et 10 000 pour 2019.

Yvan Dupuy

La start-up du sport hippique Seaver lève 1,8 million d’euros pour y démocratiser l’iot
Noter cet article

Auteur: Yvan Dupuy

Fondateur de Neoproduits, Webmarketeur & Infopreneur, Yvan est également passionné de référencement. Il décortique pour vous l'actu du e-commerce et des nouveaux concepts lancés sur internet.

Partager Cet Article