van plentywaka
Crédit photo: Plentywaka

Basée à Lagos et à Toronto, Plentywaka est une start-up positionnée sur le segment des mobilités. Afin de soutenir sa croissance, cette dernière annonce une levée de fonds de 1,2M$, tout juste après avoir quitté l’accélérateur Techstars Toronto le mois dernier.

Une opération menée par The Xchange

C’est sous la houlette de la société de capital risques The Xchange que cette opération de financement externe s’est déroulée. Techstars Toronto, a, bien qu’elle soit en fin d’accompagnement de la jeune pousse, effectué un suivi de l’opération. Des investisseurs de second rang ont également pris part à l’opération , telles que les sociétés Argentil Capital Partners et ODBA & Co Ventures.

Dans son communiqué à Techcrunch, Plentywaka annonce également qu’elle effectue le rachat d’une autre société. Il s’agit de la start-up Ghanéenne Stabus, positionnée elle aussi sur le segment des nouvelles mobilités. Elle n’a, cependant, communiqué aucun prix sur le montant de l’acquisition.

Plentywaka propose des moyens de mobilités classiques, puisqu’elle dispose principalement d’une flotte de bus, mais compte également, sur ses 900 véhicules, des voitures, et des fourgonnettes.

Elle propose, à son catalogue, deux offres pour ses clients. La première se nomme Dailwaka, pour les déplacements intra-états. La deuxième se nomme quant à elle Travelwaka, et est consacrée aux déplacements inter-états.

Disponibles via une application mobile, ces deux produits ont été lancés en septembre 2019, et ont déjà séduit 80 000 utilisateurs, qui ont déjà généré près d’un demi-million de trajets.

Stabus a emboité le pas à Plentywaka

De son coté, la société faisant l’objet du rachat, Stabus, a démarré ses activités un mois tout juste après le lancement de la Plentywaka. Son co-fondateur, Isidore Kpotufe, affirme qu’il dispose déjà d’un portefeuille de près de 100 000 clients dans la capitale du pays, Accra.

Les cadres de PLentywaka et Stabus

Les deux cadres des sociétés affirment qu’avant l’opération financière, il étaient restés en contact aussi bien au niveau commercial que personnel, et ont largement abordé le sujet des perspectives de leur société.

Akumah (Plentywaka) a dévoilé à Techcrunch le bon relationnel qu’il entretient avec le CEO de Stabus: « Isidore est quelqu’un que je connais depuis deux ans maintenant. Et j’ai vu ce qu’il a fait avec Stabus et je comprends exactement comment ils fonctionnent. C’était donc un oui facile pour nous de le faire »

Après avoir longuement hésité sur la nouvelle structure, ils ont finalement décidé de fusionner les deux sociétés sous le nom de Plentywaka Ghana. Akumah s’est également exprimé sur sa confiance dans le développement du potentiel de la nouvelle entité:

« L’acquisition de Stabus par Plentywaka est une déclaration ferme sur notre engagement à développer et à construire la plus grande startup de mobilité partagée en Afrique, un pays à la fois. Isidore est un brillant entrepreneur et nous sommes ravis que lui et son équipe exécutent nos plans pour le marché ghanéen »

La nouvelle structure devrait être effective le 16 septembre prochain. Elle prévoit déjà une extension de l’offre intra-états, en la faisant passer de 21 à l’heure actuelle, 27, dans les mois qui suivent.

Enfin, du coté des investisseurs, on s’affirme également confiant dans la nouvelle entité, à l’instar de la déclaration du Directeur des Investissements de TheXchange: «The Xchange a pour mission de fournir aux fondateurs motivés les capitaux et les ressources dont ils ont besoin pour réaliser le potentiel de changement mondial de leurs idées. Compte tenu des antécédents éprouvés d’Onyeka, de la soif indéniable de son équipe d’avoir un impact et de la croissance impressionnante de Plentywaka, nous savions que c’était une opportunité dans laquelle nous voulions investir.”

Yvan Dupuy

Source