Les Alchmistes Team
L’équipe Les Achimistes au complet

Réalisée auprès d’investir et Phitrust et France Active Investissement, la start-up de la Greentech « Les Alchimistes lève 2,4 millions d’euros. Son objectif est de rendre compostable , à terme, 10% des déchets alimentaires Français. Plusieurs Business Angels ont également pris part à l’opération financière.

Une solution de collecte et revalorisation des déchets alimentaires

Les alchimistes et sa solution de collecte et de revalorisation des déchets alimentaires issus des professionnels compte développer son concept à grande échelle. Grâce à cette opération financière, la start-up de la greentech devrait pouvoir multiplier par 10 sa capacité de production, ce à la fois en terme de collecte de déchets, mais aussi de revente de composte.

« Nous espérons pouvoir composter 10% des déchets alimentaires français d’ici 2030«

Si l’objectif peut sembler plus qu’ambitieux, il ne semble pas inatteignable. La jeune pousse bénéficie en effet d’une règlementation en faveur de l’environnement, comme la loi du 12 juillet 2010, qui stipule que: « les personnes qui produisent ou détiennent des quantités importantes de déchets composés majoritairement de biodéchets sont tenues de mettre en place un tri à la source et une valorisation biologique (…) pour permettre la valorisation de la matière de manière à limiter les émissions de gaz à effet de serre et à favoriser le retour au sol« .

En outre, les seuls légaux de revalorisation ont été abaissés progressivement jusqu’à 10 tonnes de biodéchets ou 60 litres d’huile alimentaire usagées en 2016. De plus en plus d’entreprises seront donc concernées par ces nouvelles obligations, ouvrant un marché pour l’entreprise.

Un déploiement national et à la Réunion

Si les acteurs professionnels de ce milieu peuvent développer des solutions par eux-mêmes, les structures les plus petites n’en ont ni le temps, ni les moyens, d’où l’intérêt d’une start-up comme les Alchimistes. Cyrielle Callot, sa co-fondatrice déclare sur ce point: « Nous les collectons auprès des restaurants, des supermarchés, des écoles et des hôpitaux afin de les transformer en compost en circuit court. Après traitement et production de notre compost, nous le revendons à des particuliers à travers un réseau de redistribution mais aussi à des acteurs publics œuvrant à la revégétalisation des villes« .

La mise en commercialisation de ses services à ainsi débuté à Paris, pour ensuite s’étendre à des villes comme Lyon, Toulouse, Toulon, Marseille et Lille. L’île de la Réunion constitue également un objectif commercial pour l’entreprise. Grâce à son circuit court , l’entreprise installe ses sites à proximité de ceux des clients, ce qui leur facilite grandement la vie.

Parmi les derniers clients qu’elle a mis dans son portefeuille, citons Cojean, Nexity ou Franprix , et va se déployer prochainement à Stains.

Yvan Dupuy