OUra ring
© Oura

Souvent dans l’ombre par rapport aux montres connectées, les bagues connectés pourront-elles être bientôt sur le devant de la scène ? C’est en tout cas ce que l’on peut penser quand on voit que Google vient d’investir dans la start-up Oura, spécialiste dans ce type de produits.

Une seconde levée de fonds pour la start-up

La jeune pousse Finlandaise avait déjà levé la somme de 20m$ auprès notamment de plusieurs célébrités , tels que Will Smith, Shaquille O’Neal ou encore Lance Armstrong. Elle a déjà vendu près de 150000 bagues connectées à travers le monde.

Autant dire que son produit séduit donc, car il propose les mêmes fonctionnalités que la plupart des montres connectées, comme la température, le pouls, le mouvement…Des mesures que l’anneau en titane retranscrit par le biais d’une application sur smartphone. Le principe de fonds reste le même , à savoir surveiller la santé, et alerter si nécessaire.

Ainsi, chaque jour, l’utilisateur peut consulter les scores concernant son état de santé, Ce dernier peut inclure les données d’autres applications , comme Fit de Google, ou santé d’Apple.

Une autonomie d’une semaine pour cette bague

Cette bague connectée est équipée de leds infrarouges et de capteurs, dont un thermomètre, un accéléromètre ou encore un gyroscope. Et, avec une autonomie d’environ une semaine, elle dispose d’un avantage certain face à des montres concurrents qui ont du mal à tenir plus de deux jours.

Avec ces nouveaux fonds financiers, Oura va effectuer des recrutements au niveau commercial, mais aussi dans la recherche et le développement. Elle compte aussi proposer de nouveaux services à ses utilisateurs pour maintenir une certaine avance technologique.

Yvan Dupuy