La start-up CleverConnect lève 5,5 millions d’euros pour réduire le chômage en Europe

CleverConnect équipe
Le team de la start-up CleverConnect

Chères lectrices, chers lecteurs,

CleverConnect innove du coté du recrutement digital. Elle a en effet développer divers dispositifs pour aider les chômeurs comme les salariés en quête de reconversion vers des postes qui leur conviennent.

Une start-up issue de Météojob et Visiotalent

Cleverconnect est issue de la fusion entre Météojob et Visotalent. Cette jeune pousse ambitieuse souhaiterais réduire le chômage de masse Européens, qui compte 16,2 millions d’inscrits. Pour y parvenir, elle vient de boucler un tour de table de l’ordre de 5,5 millions d’euros.

Deux fonds mettent la main au portefeuille, a savoir Sofiouest et le fonds d’investissement à impact Citizen Capital. Marko Vujasinovic, président de CleverConnect déclare concernant cette opération:

« Il s’agit d’une opération avec une dilution limitée, qui tout en offrant une liquidité à des associés historiques, permet à la société d’accueillir‎ pour la première fois deux investisseurs séduits par le positionnement et le potentiel de la société et de simplifier sa structure capitalistique en vue de levées de fonds futures«

Deux axes de développement sont envisagés

Grâce à cette levée de fonds, CleverConnect envisage de développer son offre logicielle ( Visiotalent et Hrmatch) auprès de grands comptes, mais également de d’ETI.

L’autre axe est l’ouverture aux marchés Européens:

« Nous visons en priorité dès 2019 les marchés anglo-saxons (Royaume-Uni, Irlande) et germaniques (Allemagne, Autriche, Suisse), précise Louis Coulon, cofondateur de la startup. Cette stratégie nous a d’ores-et-déjà permis d’équiper plusieurs grands groupes internationaux sur l’ensemble de leurs filiales. »

La start-up accompagne déjà pas moins de 2000 entreprises dans leurs process de recrutement, du sourcing de candidat, en passant par le tri des candidatures, et jusqu’à des sessions d’entretiens vidéos. 5 millions de candidats sont déjà inscrits sur la plateforme. Elle peut , dès lors, faire fonctionner son algorithme pour que ce dernier face matcher les besoins de entreprises avec les profils idéaux.

Une ambition et une technologie qui devrait permettre, à terme, de contribuer à la réduction du chômage en Europe, mais aussi le nombre de salariés qui sont insatisfaits de leur emploi actuel.

Yvan Dupuy

Noter cet article

Auteur: Yvan Dupuy

Fondateur de Neoproduits, Webmarketeur & Infopreneur, Yvan est diplômé en marketing international. Passionné de référencement, il décortique pour vous l'actu du e-commerce et des nouveaux concepts lancés sur internet.

Partager Cet Article