La start-up agricole Naïo Technologies lève 2,5 millions d’euros pour son développement technologique

naio-technologies-ted

Chères lectrices, chers lecteurs,

La start-up Toulousaine Naïo Technologies, spécialisée dans le domaine de la robotique agricole, vient de boucler une nouvelle levée de fonds de l’ordre de 2,5 millions d’euros. Ce sont principalement ses investisseurs historiques (Demeter et Cap Agro) qui ont mis la main au portefeuille.

Une nouvelle opération déjà programmée pour 2019

Après deux opérations déjà bouclées en 2015 et une en 2017, il s’agit de la quatrième levée de fonds pour la jeune start-up en peu de temps. Elle prévoit déjà une nouvelle opération financière pour le début de l’année 2019, pour au moins 10 millions d’euros supplémentaires. Pour y parvenir, de nouveaux partenaires financiers devraient rentrer dans la boucle.

Aymeric Barthes, co-fondateur et président de la start-up déclare sur ce sujet:

« Nous devons accélérer le financement de nos programmes de R&D pour maintenir notre avance sur le marché et accompagner le déploiement commercial à l’international de nos premiers produits.« 

Créée en 2011, la jeune pousse Toulousaine a déjà vendu près de 120 robots, et 80 autres ventes sont déjà enregistrées pour l’année 2019. Ces robots sont destinés aux opérations de désherbage. Le premier de la gamme (OZ), est destiné aux petites exploitations maraichères. Dino, une version plus importante, est quant à lui dédié aux opérations plus conséquentes (comme binage de productions légumières de plein champ (pour des surfaces de plus de 10 hectares). Ted est quant à lui destiné au désherbage de la vigne. Pour l’année 219, la société prévoit de commercialiser 40 OZ, 15 Dino, et 15 Ted.

S’étendre à l’international

A l’heure actuelle, 80% des robots sont vendus sur l’hexagone, et 20% à l’international (essentiellement en Europe: Suisse, Allemagne, Belgique, Grande-Bretagne, Danemark). Elle compte donc, grâce à ces nouveaux moyens, augmenter sa part à l’exportation sur ces pays, mais aussi viser de nouvelles destinations: l’Autriche, la Hongrie, l’Espagne, l’Italie et les Etats-Unis.

La Recherche et le Développement font également parti des objectifs de développement de la société, avec le lancement d’une Version 2 pour ses trois produits phares.

« Nous avons une réelle avance sur le marché. Chez nos concurrents, beaucoup de produits sont encore en phases de R&D ou de tests, alors que nos robots sont déjà opérationnels chez nos premiers clients, insiste Aymeric Barthes. Nous devons maintenant capitaliser sur les retours d’expérience pour faire monter en maturité technologique et industrielle nos produits. Dimension des châssis, système de navigation, sureté et sécurité de fonctionnement, tout va encore être amélioré en vue du développement d’une V2 plus industrialisable. »

Naïo Technologies, basée à Escalquens, dans le Sud-Est de l’agglomération Toulousaine, annonce un chiffre d’affaire de 2,5 millions d’euros, avec  l’objectif de passer le cap des 7 millions d’içi les deux ans à venir.

Employant à l’heure actuelle 35 salariés, elle prévoit 25 recrutements pour l’année 2019, afin de venir accompagner sa croissance.

Yvan Dupuy

La start-up agricole Naïo Technologies lève 2,5 millions d’euros pour son développement technologique
Noter cet article

Auteur: Yvan Dupuy

Fondateur de Neoproduits, Webmarketeur & Infopreneur, Yvan est également passionné de référencement. Il décortique pour vous l'actu du e-commerce et des nouveaux concepts lancés sur internet.

Partager Cet Article