Chauffeur Prive
©Pxhere

La start-up Chinoise Caocao a déclaré dans l’un de ses billets de blog qu’elle allait tester et proposer ses services de VTC à Paris. A cette fin, elle va utiliser un véhicule électrique à batterie « The Electctric Taxi », produit par la filiale de Geely, London Electric Vehicle.

Un marché présentant toujours un fort potentiel de croissance

Pour les chauffeurs souhaitant participer à l’aventure, ces derniers devront détenir un permis Français pour voitures avec chauffeur. En plus de recevoir une formation sur la sécurité, ils tiendront à disposition des passagers des parapluies, des câbles de données, et des supports pour téléphones portables.

IL faut dire que le segment des VTC connait une croissance des plus rapides parmi les différents services de mobilité en ligne. Selon le cabinet d’études Statista, En France, la pénétration des utilisateurs de services de covoiturage est estimée à 12,3% cette année, pour atteindre 16,2% d’ici 2023, lorsque le marché vaudra 2,95 milliards de dollars.

A l’échelle mondiale, la globalité des revenus liés au covoiturage sont générés en Chine, mais l’étude de Statista dévoile que le marché National étant saturé, il est recommandé aux nouveaux acteurs du segment d’envisager une expansion à l’international.

A relire: « Le spécialiste des véhicules autonomes Didi Chuxing’s est désormais une société indépendante »

L’un des acteurs locaux du marché, Didi Chuxing’s est l’exemple même de l’entreprise du segment ayant à la fois réussi au niveau national, mais aussi international. En janvier 2018, Didi a acquis le leader brésilien du ride-hailing 99, suivi deux mois plus tard par le lancement de services de ride-griling au Mexique. Elle est entrée en Australie puis au Japon via une joint-venture avec SoftBank, le tout dans la même année. Elle s’est également déployée dernièrement sur les marchés du sud de l’Amérique tel que le Chili, la Colombie, ou le Costa Rica.

Une étude de marché lancée à Paris au préalable

Avant de lancer son service en test à Paris, Caocao a envoyé une équipe à Paris pour effectuer une étude de marché. La société a déclaré qu’elle étendra son service de voitures électriques à davantage de pays à l’avenir après avoir effectué plus de recherches sur l’emplacement des bornes de recharge et les politiques locales dans les pays cibles.

Alors qu’elle a été lancée en 2015, Caocao a reçu une licence en février 2017 pour fournir des services de transport avec des véhicules électriques, une première en Chine. Elle est déjà bien implantée au niveau local, notamment dans plus de 30 villes comme Hangzhou, Chengdu, Nanjing, Guangzhou et Xian, avec plus de 30 000 voitures de nouvelle énergie en service.

Yvan Dupuy

Source