weride levée de fonds
Crédit photo: Weride

Basée en Chine, Weride est une start-up spécialisée dans les véhicules autonomes. Cette dernière annonce une levée de fonds de l’ordre de 310 millions de dollars en série B, après avoir clôturé ses séries B2 et B3. En effet, en décembre 2020, elle a déjà levé la somme de 200 millions de dollars. Cette opération était menée sous la coupe de Yutong, un fabricant chinois de véhicules utilitaires, ainsi que de nouveaux investisseurs CMC Capital Group, CDB Equipment Manufacturing Fund, Hengjian Emerging Industries Fund, Zhuhai Huajin Capital et Tryin Capital. Les investisseurs historiques Qiming Venture Partners, Sinovation Ventures et Kinzon Capital ont également participé à la ronde.

La première entreprise en chine a obtenir l’autorisation de tests ?

Évoluant sur le segment des véhicules autonomes de niveau 4, Wereide prétend être la première entreprise en Chine à obtenir une autorisation de test de ses véhicules sans conducteur sur route ouverte.

La jeune pousse est déjà existante sur ce marché, puisqu’en novembre 2019, elle avait déjà lancé son premier service de robot-taxis accessible au public à Guangzhou. Le bilan s’avère plus que positif, puisqu’elle affirme avoir déjà fourni 147128 trajets pour 60000 passagers au cours de sa première année d’exploitation.

Une levée de fonds pour continuer à développer la mobilité intelligente

Grâce à cette levée de fonds, Weride envisage de continuer à développer ses technologies de mobilité intelligente. elle va, entre autre, commercialiser son produit de mini-robobus et s’étendre aussi sur d’autres villes Chinoises en 2021.

Pour y parvenir, elle possède de nombreux moyens, notamment des centres de recherche et de développement à Pekin, Shanghai, et Anqin. Elle emploi actuellement plus de 300 personnes.

Et, autant dire que la start-up est positionnée sur un marché plus que prometteur, puisqu’il devrait être valorisé à 1,3 milliard de dollars US d’ici 2027. Mais elle ne sera pas la seule à vouloir prendre sa part du gâteau en Chine. Parmi ses plus sérieux concurrents, on peut notamment citer Pony.ai. Cette dernière a été évalué à environ 5,3 milliards de dollars après avoir levé 267 millions de dollars de nouveaux fonds en novembre dernier, et avoir gagné la confiance de Toyota.

L’autre mastodonte est Didi Chuxing qui a elle levé 500 millions de dollars auprès de Softbank en mais 2020.

Yvan Dupuy

Source