Eruditus
Crédit photo: Frédéric Soltan / Corbis / Getty Images

Basée à Mumbai, la start-up Eruditus travaille avec plus de 100 universités du monde entier à des étudiants dans plus de 80 pays dans le monde. Cette dernière déclare avoir levé ce lundi la somme colossale de 113 millions de dollars dans le cadre d’un nouveau cycle de financement, alors qu’elle cherchait justement des fonds pour étendre et proposer ses services à plus d’élèves.

Un soutient financier initié par Chan Zuckerberg

Le tour de table de série D a été mené par deux fonds principaux: Leeds Illuminate et Prosus Ventures. Chan Zuckerberg et les investisseurs existants Sequoia India et Ved Capital ont également participé à la ronde, ce qui porte à ce jour la levée de fonds d’Eruditus à plus de 160 millions de dollars. Un porte-parole proche du dossier a d’ailleurs mentionné que la valorisation globle de l’entreprise se situait aux alentours de 700 millions de dollars.

Eruditus est une start-up active, qui entretien des liens avec plus de 30 universités de premier plan, comme par exmple le MIT, Harvard, Columbia, Cambridge, INSEAD, Wharton, UC Berkeley, IIT, IIM et NUS. D’une manière concrète, elle veut offrir des cours qui coûtent chers aux étudiants, avec des coûts compris entre 5000 et 40000 dollars.

Plus de 650 employés et 50000 étudiants actifs

Eruditus est déjà en concurrence avec de nombreux acteurs sur ce marché de l’Edtech. Ashwin Damera, co-fondateur d’Eruditus et directeur général d’Eruditus, a déclaré que sa startup proposait une gamme d’offres supplémentaires par rapport aux autres.

Elle est déjà bien avancée en terme d’implantation et de développement, puisque’elle possède pas moins de 650 employés, et 50000 étudiants actifs via le process qu’elle propose. Eruditus est la deuxième start-up soutenue par Chan Zuckerberg en Inde. Dans le passé, elle avait déjà participé à la croissance de Byju’s, qui opère sur le marché des technologies électroniques.

Dans un communiqué officiel, Vivian Wu, Managing Partner, Ventures, chez Chan Zuckerberg Initiative a déclaré:

«Nous sommes ravis de soutenir les partenariats croissants entre les universités américaines et celles d’Inde, de Chine et d’Amérique latine, qui rendent un enseignement de qualité réellement accessible à un large éventail d’étudiants.»

Eruditus a déclaré qu’elle utiliserait ce nouveau capital pour trouver encore plus d’universités partenaires, mais aussi se développer sur les marchés émergents. Elles souhaite également accompagner les gens dans l’évolution de leur carrière pour aider la main-d’œuvre à acquérir les compétences dont elle a besoin pour survivre dans le monde post-pandémique.

De son coté, Ashutosh Sharma, responsable des investissements pour l’Inde chez Prosus Ventures, qui a investi dans six startups edtech, dont Byju’s a déclaré concernant cet investissement financier: «Les objectifs d’Eruditus correspondent parfaitement aux nôtres – démocratiser l’accès à des ressources de qualité pour un public beaucoup plus large. La valeur des enseignements des grandes institutions a été rationnée à ceux qui peuvent accéder physiquement et financièrement à leurs installations. Eruditus débloque ces atouts et permet à ces institutions d’aider une toute nouvelle cohorte d’apprenants dans le monde entier ».

Yvan Dupuy

Source