oyo
L’une des enseignes hôtelières de la société Oyo Image Credits: OYO Rooms (Facebook)

Chères lectrices, chers lecteurs,

Alors que Airbnb se prépare pour une entrée en bourse très attendue, la start-up continue sa stratégie de diversification. Après avoir mis la main le mois dernier sur hoteltonight, elle confirme aujourd’hui son investissement dans la société Indienne Oyo. Cette dernière est spécialisée notamment dans les séjours de type économiques.

Un accord déjà préparé il y a quelques mois

L’accord aurait déjà été signé il y a quelques mois, et vient s’ajouter à la série E, dirigé par Softbank Vision, qui incluait la participation du duo Grab de South-East et de Didi Chuxing, en Chine. Ce dernier incluait également Lightspeed, Sequoia et Greenoaks Capital , portant la valorisation de l’entreprise à 5 milliards de dollars.

Le montant de l’accord entre Airbnb et Oyo n’a pas été dévoilé de manière officielle, mais on sait que la fourchette de la transaction se situe entre 150 et 200 millions de dollars. Pour les deux parties, l’accord est hautement stratégique. Si, par le passé, les deux sociétés se faisaient concurrence, Airbnb marque avec ce rachat sa volonté de se positionner sur différents types de marchés verticaux.

L’inde: un pays stratégique pour Airbnb

Nathan Blecharczyk , le fondateur d’Airbnb tient à prendre des parts de marché en Inde depuis de nombreuses années. Ce rapprochement est donc logique au niveau stratégique pour la société. Le fondateur a d’ailleurs insisté sur le fait que l’Inde est l’un des pays au monde le plus dynamique. Les hôtels et propriétés de Oyo pourraient, dans le cadre du partenariat, figurer au catalogue de Airbnb.

Pour Oyo, qui signifie « on your own », ce référencement serait la possibilité de pouvoir percer sur les marchés des voyageurs d’outre-mer, après s’être longtemps limité aux voyageurs locaux ou régionaux.

Oyo a également signé des partenariats avec la Chine, qui constitue l’un des enjeux majeurs pour elle, en terme de visiteurs potentiels. Oyo prétend couvrir près de 500 000 chambres dans 13 000 hôtels et 6 000 foyers dans huit pays: Inde, Chine, Malaisie, Népal, Royaume-Uni, Emirats Arabes Unis, Indonésie et Philippines. Elle vise également l’Asie du Sud-Est, via un rapprochement potentiel avec la société Grab.

Oyo a enregistré récemment son 500 millionième clients, et la société et déclare être rentable depuis deux ans.

Yvan Dupuy

Source