1083

Spécialisée à la base dans la production de jeans, la start-up Drômoise 1083 a su s’adapter, en voyant son activité de production et de ventes de jeans fortement ralentir face à la pandémie. Afin de contrer la pénurie actuelle de masques, elle s’est orientée sur cette production, dont elle met certains exemplaires à la disposition du personnel soignant.

Un coup d’arrêt dans le e-commerce confirmé

Avec la fermeture de boutiques et de revendeurs, la jeune pousse a vu son activité liée aux jeans fortement ralentir, comme le confirme Thomas Huriez, fondateur de la marque de vêtements: « On garde une petite part de notre activité en e-commerce mais il y a eu un véritable coup d’arrêt« .

Et pourtant, les ateliers de la jeune pousse tournent à plein régime, pour venir en aide au personnel soignant de Roman sur Isère qui les a sollicité.

« Dès lundi, des personnels de santé de Romans nous ont spontanément contactés. Ils n’avaient plus de masques et nous ont demandé si nous pouvions en produire«

Cette démarche a d’ailleurs été soutenue par le maire de Grenoble, Eric Piolle, qui a appelé les couturiers et couturières à coudre des masques pour le personnel soignant. L’hôpital de Grenoble a même mis à disposition un tutoriel spécial à la disposition des médecins et des infirmiers, pour qu’ils puissent fabriquer leurs propres masques. UNe belle initiative, mais le patron de 1083 rappelle que, la plupart du temps, « les soignants n’ont pas le temps et parfois pas le matériel pour réaliser ces masques«. Les premiers masques conçus par la société ont été distribués en début de semaine.

Annonce Exceptionnelle Coronavirus: Vous pourrez encore trouver des masques de protection sur ce lien. Utilisez ce code promo “SAVE10” pour bénéficier de 10% de réduction sur votre commande.

Pour ces professionnels de la couture, la fabrication de ces masques ne pose aucun problème: « coudre un masques, c’est beaucoup plus facile qu’un jeans ! » affirment-ils. La demande est telle que la start-up a passé un appel aux couturiers et couturières du dimanche, pour venir l’aider à venir en fabriquer. d’autres âmes généreuses vont quant à elles distribuer les masques.

Une production organisée en conséquent

Les travailleurs de 1083 se sont organisés en conséquent. Ils travaillent par créneau horaire, sans se croiser pour éviter les contacts. Parallèlement, des employés dédiés à l’administratif gèrent les demandes, et l’information des bénéficiaires, tout en coordonnant à la fois l’approvisionnement des matières premières, mais aussi la planification de livraison de produits finis.

1083 a, en outre, été contactée par d’autres professionnels du secteur qui souhaitent mettre à sa disposition leurs moyens de production: « Cela permettra de démultiplier la production. Mais l’enjeu va rapidement être de trouver des matières premières«  prévient Thomas Huriez.

Une belle initiative de la part de cette start-up donc, aux fortes capacités d’adaptation.

Yvan Dupuy