robot-serveur-servi
Crédit photo: © Bear Robotic

Un robot serveur dans les restaurants Japonais ? c’est l’idée de développement et de tests qu’ont eu Softbank (fond d’investissement) et Bear Robotics, société spécialisée, comme son nom l’indique dans la conception de solutions robotiques. Celui sera destiné dans un premier temps aux restaurants et au secteur hôtelier. Il aura pour principal mission de combler la manque de main d’œuvre dans le secteur d’une part, et de veiller respect des distanciations sociales liées au Covd-19 pendant le service d’autre part.

Le robot serveur “Servi” sera proposé sous forme d’abonnement

Nommé servi, ce robot aura pour principal mission de transporter les boissons et les plats. Un exploit qui est du à l’investissement initial de 32 millions de Softbank dans la pépite Américaine au début de l’année.Les deux sociétés ont déclaré à ce sujet: ” Ce partenariat stratégique a permis d’associer la technologie robotique inégalée de Bear Robotics à la vaste expérience de SoftBank Robotics Group dans le développement et la commercialisation des robots de service

Grâce à son équipement en capteurs lidars et caméras 3D, il sera capable de naviguer entre les tables et la cuisine, tout en évitant les obstacles. Ce type de robot serveur est devenue la spécialité de la jeune pousse Bear Robotics, pour ce qui concerne aussi les robots d’accompagnement à la personne, et donc celui aux personnes âgées dépendantes. IL sera proposé sous forme d’un abonnement pour un montant mensuel de 800 euros, avec engagement de 3 ans.

Un test dans plusieurs enseignes

Il a déjà été testé dans plusieurs enseignes, dont Denny’s et Amicis. Les deux sociétés partenaires affirment qu’il a pour ambition de devenir : “le leader des robots de livraison de services alimentaires. ! Il a un intérêt considérable de la part du secteur de l’hôtellerie au Japon, en Corée et aux États-Unis“.

Ce nouvel investissement de Softbank dans le milieu de la robotique illustre ses ambitions dans le secteur. D’ailleurs, elle a déployé plus de 35000 robots Pepper, NAO et Whiz, utilisés dans plus de 70 pays. Initialement, ces derniers sont destinés au retail, tourisme, de la santé, de la finance, de l’éducation ou de la gestion des installations. On peut même se demander si cette période de lancement a été bien choisi, Boston Dynamics ayant annoncé récemment la mise sur le marché de son célèbre spot-mini.

Il semble en effet que le robot “Servi” peine à convaincre à l’international, faute de véritables cas d’usages. Toutefois, on peut souligner dans ce cas que le développement de la cirse sanitaire du Covid-19 est une réelle opportunité pour ce robot qui favorise les distanciations sociales.

Yvan Dupuy