La start-up Londonienne Wheely lève 15M$ pour devenir le Uber du luxe

Wheely application
L’application Wheely

Chères lectrices, chers lecteurs,

La start-up Londonienne Wheely vient d’effectuer une levée de fonds de l’ordre de 15M$. Cette opération de série B a été menée par Concentric avec la participation d’Oleg Tscheltzoff, de Misha Sokolov et d’autres investisseurs. L’enjeu est de taille pour la société, qui souhaite devenir le Uber du luxe grâce son application dédiée.

Wheely mise sur la fiabilité avant tout

Si Uber souhaite aussi s’attaquer au marché du luxe, Wheely semble bien avoir analysé ses travers, et sait que historiquement, elle est assez perfectible en terme de fiabilité et de prévisibilité. Deux points justement qu’elle souhaite pleinement exploiter pour en faire ses points forts.

La start-up est déjà active dans des grandes villes comme, actuellement, Londres, Moscou, Saint-Petersburg et Paris pour l’été prochain. Elle fonctionne avec une flotte de 3000 chauffeurs et compte à son actif près de 80 millions de dollars de réservations.

Recruter de manière stricte

pour atteindre ses ambitions, la jeune pousse Londonienne mise avant tout sur un personnel irréprochable. Elle n’est pas sans rappeler d’ailleurs la start-up Israélienne Sweet In nourrissant les mêmes ambitions dans le domaine de la location immobilière de luxe, et qui voulait se mesurer à Airbnb.

Toujours est-il que le processus de recrutement chez Wheely sera particulièrement stricte. Ainsi, tout candidat ne pourra pas devenir chauffeur de la société du jour au lendemain. Trois ans d’expérience sont au minimum requis, et ce dernier devra également réussir plusieurs tests de conduite et d’étiquettes. Seul un pilote Uberblack sur quatre réussit l’examen.

Trois classes de véhicules existent à l’heure actuelle: Une classe normale, avec les Mercedes-Benz Classe E, une classe luxe avec les Mercedes-Benz Classe S, et une classe fourgon avec les Mercedes-Benz classe V.

Concernant les tarifs, comptez 12£ pour l’entrée de gamme, 16£ pour une classe S, et 40£ avec une camionnette. Vous payez ensuite en fonction du temps passé dans le véhicule, et de la distance parcourue.

Via son application mobile, Wheely remporte déjà un vrai succès avec 11% du marché des réservations à Londres.

Reste à savoir comment Uber va répondre à cette offre.

Yvan Dupuy

Noter cet article

Auteur: Yvan Dupuy

Fondateur de Neoproduits, Webmarketeur & Infopreneur, Yvan est diplômé en marketing international. Passionné de référencement, il décortique pour vous l'actu du e-commerce et des nouveaux concepts lancés sur internet.

Partager Cet Article